Votre compte

Les Fidélités successives


« Champion du double jeu, je ne sais plus ni qui je suis, ni quelle vie est véritablement la mienne. » Anglais et Français, résistant et collaborateur, lâche et héros, Guillaume Berkeley oscille, dans le Paris de l'Occupation, entre mensonge et vérité. Amoureux, tout comme Victor, son frère aîné, de Pauline, leur demi-sur, il vit au rythme de ses « fidélités successives ». Servie par une écriture limpide, cette fresque romanesque explore, avec sensibilité et lucidité, les ambiguïtés amoureuses et les engagements politiques d'un personnage complexe, tantôt ombre tantôt lumière, victime de ses démons intérieurs et confronté à des circonstances qui le dépassent. Nicolas d'Estienne d'Orves, prix Roger Nimier pour Othon ou l'aurore immobile, nous donne ici un roman ambitieux où réalité et illusion apparaissent comme les deux figures d'une même monnaie.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?
Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les Fidélités successives”

Fiche technique

Résumé

« Champion du double jeu, je ne sais plus ni qui je suis, ni quelle vie est véritablement la mienne. » Anglais et Français, résistant et collaborateur, lâche et héros, Guillaume Berkeley oscille, dans le Paris de l'Occupation, entre mensonge et vérité. Amoureux, tout comme Victor, son frère aîné, de Pauline, leur demi-sur, il vit au rythme de ses « fidélités successives ». Servie par une écriture limpide, cette fresque romanesque explore, avec sensibilité et lucidité, les ambiguïtés amoureuses et les engagements politiques d'un personnage complexe, tantôt ombre tantôt lumière, victime de ses démons intérieurs et confronté à des circonstances qui le dépassent. Nicolas d'Estienne d'Orves, prix Roger Nimier pour Othon ou l'aurore immobile, nous donne ici un roman ambitieux où réalité et illusion apparaissent comme les deux figures d'une même monnaie.

Biographie de Nicolas d'Estienne d'Orves

Critique musical au Figaro et à Classica, auteur de nombreux livres - romans, essais, nouvelles - Nicolas d'Estienne d'Orves a reçu le prix Roger Nimier et le prix Jacques Bergier pour ses romans Othon et Fin de race.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire