Votre compte

Rien moins que Dieu : sainte Elisabeth de la Trinité


Élisabeth Catez naît à Bourges en 1880, dans une famille de militaires. Enfant ardente et passionnée, elle mène la vie mondaine des jeunes filles de son milieu, tout en se réservant pour la vie religieuse, choisie en son for intérieur à l'adolescence.
Elle entre au carmel de Dijon le 2 août 1901, et s'y épanouit dans le silence de la contemplation, sans cesse attentive aux autres, rayonnant du bonheur d'un total oubli de soi. Après une traversée de la nuit spirituelle, elle fait profession religieuse en 1903, puis rédige le 21 novembre 1904 sa prière " Ô mon Dieu, Trinité que j'adore ", célèbre depuis dans tout le monde chrétien. Elle meurt le 9 novembre 1906, à 26 ans. Béatifiée par Jean-Paul II en 1984, elle est canonisée par le pape François en octobre 2016.
L'auteur a rassemblé en vingt-cinq ans une documentation impressionnante qui est à la base de cette biographie, ouvrage de référence sur la carmélite depuis sa sortie. Elle met en relief le passage de la jeune fille à la mystique passionnée du mystère et de la personne du Christ. Dans le dialogue interreligieux contemporain, elle est un témoin extraordinaire de la Trinité.
" Une biographie qui d'ores et déjà nous apparaît comme un livre de référence " (KTO) ; " Une passionnante biographie critique " (Famille chrétienne).

Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?

Version papier

25,00 €

Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Rien moins que Dieu : sainte Elisabeth de la Trinité”

Fiche technique

  • Auteur : Conrad De Meester
  • Éditeur : Presses de la Renaissance
  • Date de parution : 05/01/17
  • EAN : 9782750913779
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 786
  • Taille du fichier : 2,8 Mo
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Élisabeth Catez naît à Bourges en 1880, dans une famille de militaires. Enfant ardente et passionnée, elle mène la vie mondaine des jeunes filles de son milieu, tout en se réservant pour la vie religieuse, choisie en son for intérieur à l'adolescence.
Elle entre au carmel de Dijon le 2 août 1901, et s'y épanouit dans le silence de la contemplation, sans cesse attentive aux autres, rayonnant du bonheur d'un total oubli de soi. Après une traversée de la nuit spirituelle, elle fait profession religieuse en 1903, puis rédige le 21 novembre 1904 sa prière " Ô mon Dieu, Trinité que j'adore ", célèbre depuis dans tout le monde chrétien. Elle meurt le 9 novembre 1906, à 26 ans. Béatifiée par Jean-Paul II en 1984, elle est canonisée par le pape François en octobre 2016.
L'auteur a rassemblé en vingt-cinq ans une documentation impressionnante qui est à la base de cette biographie, ouvrage de référence sur la carmélite depuis sa sortie. Elle met en relief le passage de la jeune fille à la mystique passionnée du mystère et de la personne du Christ. Dans le dialogue interreligieux contemporain, elle est un témoin extraordinaire de la Trinité.
" Une biographie qui d'ores et déjà nous apparaît comme un livre de référence " (KTO) ; " Une passionnante biographie critique " (Famille chrétienne).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire