La reine du silence

prix Médicis 2004

À propos

"Mon père a trouvé la mort un vendredi soir. Son Aston Martin s'est écrasée contre le parapet d'un pont. Je n'étais pas dans la voiture. J'avais 5 ans.
De lui, il me reste peu de souvenirs, et quelques trésors : une montre qui sonne les heures, un stylo dont la plume penche à droite et cette carte postale, où il me demandait en lettres capitales :
QUE DIT LA REINE DU SILENCE ?
Cette phrase posait une énigme impossible à résoudre pour la petite fille que j'étais, énigme cruelle et envoûtante qui résume toute la difficulté du métier d'enfant. Énigme qui, à l'époque, se formulait ainsi :
Que pourrait bien dire la Reine du silence sans y perdre son titre, et l'affection de son papa ?
Ou encore : comment, à la fois, parler, et ne pas parler ?
J'étais coincée. Prise au piège de l'intelligence paternelle."

Marie Nimier ose avec ce nouveau livre s'attacher à la figure de son père, Roger Nimier. Elle explore l'amas de tôles froissées, interrogeant avec gravité le destin de cet écrivain que ses amis décrivent tour à tour, et parfois simultanément, comme un être désinvolte, sérieux, menteur, loyal, tendre, indifférent et malhabile de ses sentiments comme on est maladroit de ses mains.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782072446771

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    532 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Diffuseur

    Gallimard

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Marie Nimier

Marie Nimier a écrit une dizaine de romans publiés chez Gallimard et largement traduits dans le monde entier, dont Sirène en 1985 (couronné par l'Académie française et la Société des Gens de Lettres), La Reine du Silence (Prix Médicis 2004) et Les Inséparables (Prix Georges Brassens et Prix des Lycéens d'Evreux 2008). Elle a écrit des albums pour enfants, des pièces radiophoniques, et des chansons pour Johnny Hallyday, Jean Guidoni, Juliette Gréco, Art Mengo, Maurane et Eddy Mitchell. Elle a également écrit des pièces de théâtre, dont À quoi tu penses ? (chorégraphiée par Dominique Boivin à Chaillot en 2007), Peine, Pénis, Penne (mise en scène par Virginie Deville à La Ferme du Buisson en 2007), Un enfant disparaît mise en scène par Catherine Le Moullec à Nantes en 2007), et Les Siamoises (commandée par la Comédie française). La Confusion a été montée en 2007 dans une version radiophonique pour France Culture par Christine Bernard-Sugy avec Agnès Sourdillon et Eric Caravaca.

empty