Canardo t.8 ; le canal de l'angoisse

À propos

La sagesse populaire excelle dans les adages empreints de bon sens. Ainsi n'est-il pas rare d'entendre en ces temps de crise, de boum, de putsch et autres schismes, que tant qu'on a la santé, on peut s'estimer heureux et remercier le ciel de ne pas nous avoir ôté encore le goût du pain, du vin et du perlimpinpin. Or donc, voici que Canardo n'a même pas cette chance, lui, qui se retrouve à filer du mauvais coton dans les draps amidonnés d'une clinique de luxe où sévit une étrange maladie : la Baxtoplasmose, en même temps que s'y trament des intrigues dalassothérapiques au sein du personnel soignant. Alors que le détective ne bat plus que d'une aile, couvant ce mal étrange, dans le service de canardologie, ses compagnons de chambrée, malades comme des chiens, font bientôt la cane. Seul un certain Vandebollewinkel, confiseur bruxellois de son état, avec tendance naturelle à l'embonpoint et à la jovialité triviale, semble obtenir des lettres de répit, en se gavant de ses spécialités chocolatées. Faut-il en déduire que les fameuses pralines sont en quelque sorte comme un remède contre le fléau du siècle ? Allez ! Cacao pour tout le monde et que la vie continue.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782203055414

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    46 Pages

  • Poids

    35 829 Ko

  • Lectorat

    à partir de 15 ans

  • Série

    Canardo

  • Distributeur

    Flammarion

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Benoît Sokal

Benoît Sokal crée le personnage de Canardo dans
les pages du mensuel (À Suivre) à la fin des
années 70. Parallèlement à ses aventures, il signe
chez Casterman des oeuvres plus graves telles
que Sanguine (scénario Alain Populaire) Le vieil
homme qui n'écrivait plus ou, plus récemment,
Kraa. Il est également l'auteur de plusieurs jeux
vidéo à succès comme L'Amerzone, Syberia ou
Paradise. Il vit à Reims.

empty