Merci Roland Topor

À propos

Celui dont Jacques Sternberg a dit : « Sur la carte de l'humour, Topor commence là où le rire fi nit »,
Celui qui remarquait : «Le treizième travail d'Hercule: trouver un emploi»,
Celui qui songeait que «les nuits de la semaine restent à baptiser»,
Ce provocateur radical et illustrateur d'abîmes,
Ce maître du trait et du portrait,
Cet homme qui riait de nous et de lui- même, mais pas avec n'importe qui,
C'était Topor. Merci Roland Topor. S.J.Homme de plume, de pinceaux et de télévision, Roland Topor provoqua la gratitude de tous ceux qui eurent la chance de découvrir ses dessins, ses peintures, son théâtre ou ses romans. S'appuyant sur ses lectures et des entretiens avec des artistes qui furent proches Topor, Salim Jay dresse le portrait de cet homme admiré par Fellini et Prévert, salué par Mac Orlan, adapté au cinéma par Polanski, et dont l'oeuvre demeure une des plus riches énigmes de la création contemporaine.



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782213682846

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    216 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Salim Jay

Né en 1951 à Paris d'un père marocain et d'une mère française, Salim Jay est l'auteur de nombreux essais et de quelques romans :
La semaine où madame Simone eut cent ans, Portrait du géniteur en poète officiel (qui reparaît à La Différence dans la collection « Minos »), L'oiseau vit de sa plume, Tu ne traverseras pas le détroit et Embourgeoisement immédiat (La Différence, 2006).

empty