à bas l'argent !

À propos

« À bas l'argent ! » Qui l'a crié ?
François, le sculpteur qui veut élever un monument à la peur ? Rara, attachante petite rosse au destin capricieux ? L'oncle José, invisible meneur de jeu ; Bébert, le petit-fils de la concierge qui s'entraîne pour devenir gangster ; M. Chantrier, le vieil amateur d'art ou bien sa fille, la gémissante Sylvie ? Placide, catcheur aux yeux candides ? Barzow, le petit Russe pétrisseur de monstres ? M. Cornimont, le multimillionnaire dont les idées s'égarent ? Le professeur Glabre aux diagnostics express ? La Présidente exilée ? L'élégant et désargenté Le Hallier ? Pierpol, le prospecteur rouquin ? Ou le généalogiste, la belle Diane, le padre, l'inconstante Fabienne, le baron ruiné, l'emblématique Anatole dont la tête vide est faite d'un panier à salade ?...
L'auteur savait-il seulement, en commençant son livre, où le mènerait la ronde effrénée de ces personnages que l'argent va métamorphoser ?

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782226338648

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Adilibre

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Roland Dorgelès

Journaliste, écrivain, membre de l'académie Goncourt, Roland
Dorgelès (1855-1973) démarra sa carrière au Lapin Agile. Bien que
deux fois réformé pour raison de santé, il réussit à se faire engager avec l'appui de Georges Clémenceau, son patron au journal L'Homme libre. Versé au 74e régiment d'infanterie de ligne de Rouen en août 1914, il combat en Argonne et au nord de Reims, puis passe au 39e régiment d'infanterie de ligne. Après avoir participé aux combats du Bois du Luxembourg et à la Deuxième bataille d'Ypres, il devient élève pilote, est nommé caporal et est décoré de la Croix de Guerre.
"Les Croix de bois", inspiré de son expérience de la guerre, obtient le Prix
Femina 1919.

empty