Jours ordinaires

À propos

J'ai écrit ces textes au fil du temps, des heures. Un journal ? Peut-être. Mais rien n'est daté. Plutôt une liste des choses qui m'ont fait battre le coeur, comme l'écriture autrefois Sei Shônagon, cette courtisane raffinée d'une cour japonaise.Notations express de l'air du temps, le temps des années 80 avec quelques-uns des personnages - illustres ou inconnus - qui les traversent : rencontre inattendue avec Jean-Luc Godard, message de Win Wenders griffonné depuis un bar de Tokyo, François Mitterand qui rit dans un petit salon de l'Elysée. Les petites amoureuses sont là, elles aussi, Paris et tous ces passants qui se demandent comme moi, qui se souviendra de ces détails, de ces gestes dérisoires qui habillent nos vies, de ces pensées fugaces pour un visage qui bouleverse : ces tendres stocks d'images et de sensations que l'histoire oublie, mais qui hantent nos séjours secrets.Y.S.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782246413196

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    809 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Yves Simon

Personnage unique dans le panorama littéraire français, Yves Simon est sans doute le seul musicien, avec Leonard Cohen et Bob Dylan, à avoir su porter au même niveau d'exigence son souci de précision mélodique et son amour des mots à la fois en musique et en littérature. Ses romans Océans (1983) et La Dérive des sentiments (1993, prix Medicis) ont démontré à un vaste public que l'inoubliable chanteur du « Pays des rêves de Juliette » et des rêveuses adolescences de Diabolo menthe est également poète en l'absence de sa guitare. Aventurier dans l'âme, fasciné tout autant par les grandes figures de l'histoire des lettres (Jack London, Lou Andreas-Salomé) que par les combats de silhouettes anonymes (les prisonnières des talibans de Kaboul dans Les Souffrantes, Florence Rey dans Pardonnez), il reste en équilibre sur un fil qui le lie à la plus haute aristocratie des arts sans l'arracher au terreau populaire dont il est issu. Cherchant l'élégance dans la simplicité, Yves Simon fait partie de cette catégorie d'écrivains en voie de disparition : ceux qui avouent leur amour de la poésie en restant résolument modernes.

empty