Belluaires et Porchers

À propos

Trop de porchers, hélas ! et pas assez de belluaires.A GEORGES ROUAULT Les imaginations mélancoliques ont toujours adoré les ruines. Les employés de la Tristesse et les Comptables de. la Douleur ont à peine, quelquefois, d'autres domiciles pour se repaître, pour se propager et pour s'assoupir.C'est là, surtout, qu'en des songes de suie ou de lumière, leur viennent les péremptoires suggestions d'un Infini persistant, quoique mal famé, dans l'auberge de l'existence où l'on s'accoutume, de plus en plus, à bafouer les éternités.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Leon Bloy

  • Éditeur

    Collection XIX

  • Distributeur

    Immatériel

  • Date de parution

    13/06/2016

  • EAN

    9782346078240

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    399 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

empty