La claie d'infamie

À propos

Durant l'été 1724, au pire des chaleurs orageuses, la dépouille d'un homme est déterrée, étripée, salée. Puis, en dépit des abominables relents de putréfaction qui s'en dégagent, on la traîne par les chemins de la paroisse, accrochée à l'arrière d'une charrette, avant de l'exposer devant l'auberge du village. Ainsi passe la justice du Roi. Elle supplicie la mémoire d'un vieil huguenot dont le crime, à l'article de la mort, fut de n'avoir point renié ses convictions religieuses. Ce châtiment effroyable est le dénouement de l'affaire Moïse Gréjon qui suscita, à l'époque, un vif émoi dans le pays. Gérard Boutet - qui descend à la fois du martyr posthume et d'un des délateurs - ressuscite ce « procès à cadavre » dont sa famille fut doublement marquée. Ces pages terribles reposent sur des faits authentiques. C'est l'intolérance de tous les temps, quels que soient les croyances et les prétextes, qui s'y trouvent mises en accusation. Au-delà de l'anecdote macabre, le livre renvoie à un fanatisme qu'on voudrait éteint à jamais.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782365752336

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Gérard Boutet

Né en 1945 à Josnes, dans le Loir-et-Cher, où il vit toujours, Gérard Boutet se définit comme un « raconteur d'histoires » plutôt que comme historien. Il a écrit une quarantaine d'ouvrages consacrés à la France rurale, les traditions populaires, la vie quotidienne dans les campagnes (dont la série des Gagne-misère, vendue à plus de 40 000 ex.). Journaliste (à La République du Centre), il a publié des centaines d'entretiens avec ceux qui incarnent cette France paysanne aujourd'hui disparue. Son ?uvre a été saluée par l'Académie française et l'Institut de France, et lui-même est Chevalier dans l'Ordre des Arts et Lettres.

empty