Star Wars ; le retour de la philo ; la saga décryptée t.2

À propos

Avec humour, Gilles Vervisch continue d'explorer les concepts philosophiques de Star Wars, véritable mythe fondateur de la pop culture.Après le succès public et critique de
Star Wars, La philo contre-attaque, Gilles Vervisch poursuit son approche ludique et accessible de la philosophie à travers Star Wars. Cette saga est le fruit de la culture de son créateur, mêlant mythologie, psychanalyse et bouddhisme zen, et les questions philosophiques ne manquent pas : le bien et le mal, le destin et la liberté ou encore la solitude et la mort.
Il semblait déjà difficile de trouver de la profondeur à la saga de George Lucas, alors que dire de ces " suites " peu inspirées, décevantes et ressemblant souvent à un copier-coller des premiers films ? Gilles Vervisch décrypte pourtant, avec humour et sagacité, les nouveaux thèmes philosophiques présents. Notamment ceux autour de l'Histoire, la mémoire et le passé. Comment faire du neuf avec du vieux ? Cette question hante les nouveaux épisodes.
Si
Star Wars est bien le mythe fondateur de la pop culture, ou du moins un monde " étendu " dont l'exploration est sans limite, on n'a jamais fini non plus d'en explorer la philosophie.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Cinéma / TV / Animation

  • EAN

    9782368907269

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    1 113 Ko

  • Série

    Star Wars

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Gilles Vervisch

Gilles Vervisch, agrégé de philosophie, enseigne dans un lycée de la
région parisienne. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages de pop philosophie
qui tentent de rendre la philosophie accessible, dont : Quelques grammes
de philo dans un monde de pub (2012), Puis-je vraiment rire de tout ?
(2013). Il est par ailleurs co-auteur, avec Olivier Talon, d'un fameux Dico
des mots qui n'existent pas mais qu'on utilise quand même (2014).

empty