Le mythe de la Grèce blanche ; histoire d'un rêve occidental

À propos

La Grèce antique a longtemps été réputée «blanche», car l'usure du temps avait effacé les couleurs ornant sculptures et reliefs, pour ne laisser que le marbre blanc. Dès la Renaissance, on célèbre la blancheur des statues exhumées et l'on en fait des copies, blanches elles aussi.Cet impérialisme esthétique du blanc trouvera une expression radicale dans les discours racistes exaltant la figure de l'homme occidental blanc, fils de l'Antiquité classique. Les couleurs seront dès lors la marque dégradante de l'Autre, du «Métèque». Les dernières technologies donnent les preuves incontestables de la présence de polychromie et d'or sur toute la sculpture grecque, y compris le prestigieux Parthénon, icône suprême de la «Grèce blanche». Pourtant, il y a encore des réactions incrédules, voire dégoûtées (trop «kitsch» !), et ­certains archéologues continuent de passer soigneusement au kärcher les derniers témoignages du goût des Anciens pour l'or et les couleurs.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476) > Grèce antique

  • EAN

    9782410008043

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    583 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Philippe Jockey

Ancien membre de l'École française d'Athènes, Philippe Jockey est professeur d'histoire et de civilisation grecques à l'Université de Provence (Aix-Marseille I), dont il dirige également le Département d'histoire. Il est aussi membre de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme et participe aux fouilles sur l'île de Délos.
Ses recherches portent principalement sur l'histoire des techniques antiques (artisanat de la pierre). Depuis plusieurs années, il travaille notamment sur la polychromie de la sculpture grecque.
Il a publié plusieurs ouvrages sur l'archéologie et l'antiquité méditerranéenne (Le Cavalier bleu, Hachette) et son ouvrage L'Archéologie, paru aux Éditions Belin dans la collection « Sujets » en 1999 et plusieurs fois réimprimé, a reçu le prix Salomon Reinach de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

empty