Guerre culturelle et art contemporain ; une comparaison franco-américaine

À propos

Ce livre présente les résultats d´une enquête menée en 1996 aux États-Unis, encore secoués par la « guerre culturelle » qui faisait rage depuis une dizaine d´années, opposant partisans et adversaires d´un financement public d´oeuvres prêtant à controverses. Ce travail prolongeait dans une perspective comparative une première enquête réalisée en France de 1993 à 1995, alors qu´avait éclaté la « crise de l´art contemporain ». Cette perspective comparative, tournée vers une sociologie des valeurs, permet de mettre en évidence les similitudes et les différences entre ces deux cultures qui, de « scandales » en « affaires », convoquent un éventail commun d'arguments, de valeurs et de registres de valeurs, mais pas toujours avec la même intensité, ni à propos des mêmes objets, ni dans les mêmes contextes, au point d´engendrer parfois un surprenant effet d´étrangeté. Ainsi par-delà l´apparente similitude, ce qui ressort principalement de ce voyage en art contemporain est le sentiment d´un profond fossé culturel entre les deux pays.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782705671563

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    172 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages copiables

    17

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages imprimables

    86

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    2 120 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (pdf)

Nathalie Heinich

Nathalie Heinich, sociologue au CNRS, a publié de nombreux ouvrages et articles portant sur le statut d'artiste et d'auteur, l'art contemporain, l'identité féminine, l'histoire de la sociologie. Citons : La Gloire de Van Gogh (1991), États de femme (1996), Le paradigme de l'art contemporain (2014).

empty