André Gide & Léon Blum (nouvelle édition augmentée par Pierre Lachasse)

,

À propos

Née sur les bancs du lycée Henri IV à l'automne 1888, l'amitié entre André Gide et Léon Blum s'épanouit, malgré la différence de leurs origines et de leurs parcours scolaires, grâce à leur amour commun pour la littérature. D'abord hésitante, parfois contrariée, en tout cas d'une inégale ferveur, elle survit aux accidents de la vie et après soixante années se révèle enfin telle qu'en elle-même. Leur correspondance, malgré les quelques lacunes qu'elle conserve encore, témoigne de cette conquête réciproque du respect et de l'affection, par delà le clivage évident entre les années littéraires et les années politiques de Blum. Malgré la dissemblance de leurs destins, leur commune évolution de l'écriture vers l'engagement public provoque entre eux un rapprochement inattendu que les épreuves du temps de guerre transforment en une reconnaissance apaisée. Cette nouvelle édition, augmentée de 29 lettres inédites de Gide rapatriées en 2010 des Archives spéciales de Moscou à Paris, modifie l'équilibre de la correspondance que nous connaissions. Gide, qui en devient la figure prépondérante (53 lettres contre 33 de Blum), y apporte des points de vue jusqu'alors mal connus sur l'Affaire Dreyfus ou l'avenir de l'Europe après la Grande Guerre. L'abondant commentaire prend en compte cet éclairage nouveau et une préface inédite raconte l'aventure des lettres retrouvées.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    André Gide, Léon Blum

  • Éditeur

    Presses universitaires de Lyon

  • Distributeur

    Immatériel

  • Date de parution

    29/08/2022

  • EAN

    9782729713164

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    278 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

André Gide

André Gide nait à Paris dans une famille de la haute bourgeoisie protestante où il est fils unique. Il s'affranchit de son éducation puritaine, dans les "Nourritures terrestres", en 1897, en exprimant son goût pour la vie. Il subit à ses débuts l'influence des symbolistes et ses écrits de jeunesse restent sans succès. Il participe à la vie littéraire (L'Hermitage avec Paul Claudel, Henri Ghéon, Francis Jammes, Paul Valéry) et fonde la Nouvelle Revue Française (NRF) où il défend une école de la rigueur et du classicisme.

En 1909, André Gide rompt avec Paul Claudel qui avait espéré le convertir au christianisme. Dans "Les caves du Vatican", roman burlesque publié à la veille de la guerre, André Gide expose sa théorie de l'acte gratuit, portée par son personnage célèbre, Lafcadio. En épigraphe, l'auteur a choisi une citation de Georges Palante: "Pour ma part, mon choix est fait, j'ai opté pour l'athéisme social". Il acquiert la notoriété après la guerre et a une grande influence sur de nombreux écrivains.

André Gide montre à la fois un désir de prendre parti dans les grands problèmes de son époque (contre le colonialisme, pour le pacifisme et le communisme.), tout en faisant preuve de méfiance envers toute forme d'engagement. Son enthousiasme pour le communisme s'éteint dans la douleur après son voyage en URSS qui l'amènera à dénoncer le stalinisme.

Bien qu'étant classique dans son style, André Gide rejette tout conformisme dans les idées. Sa personnalité est complexe, à la fois sensible et puritaine, tourmenté par le doute et l'inquiétude. Il refuse toute servitude familiale, sociale, religieuse pour mieux vivre dans l'instant et renaître chaque jour. Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1947.

Léon Blum

  • Naissance : 9-4-1872
  • Décès :30-3-1950 (Mort il y a 74 ans à l'âge de 78 ans)
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Premier chef de gouvernement socialiste français, Léon Blum
incarne durant la guerre la défense de la République et en même
temps qu'il supervise depuis sa cellule l'organisation de la Résistance
socialiste.

empty