Violences numériques et résistances au travail

À propos

Ce livre s'intéresse à des pratiques de communication oubliées, non débattues, qui ne font plus « évènement » ou sont cachées, dans la sphère professionnelle à l'ère numérique.
Les violences numériques ordinaires traduisent des transformations profondes des formes de communication et de coopération au travail. Il s'agit de violences relationnelles et symboliques médiatisées par notre équipement numérique, qui sont invisibles et largement tolérées dans les organisations, même si elles produisent de la souffrance, que celle-ci soit intentionnelle ou non, conscientisée ou non par les acteurs.
Les résistances discrètes aux technologies qui équipent le travail et les potentialités des technologies pour soutenir et actualiser les processus de résistance professionnelle sont envisagées dans leur dimension positive et créative, à la fois comme révélatrices des formes de pouvoir symboliques à l'oeuvre dans les organisations contemporaines et porteuses de transformations.
La démarche de recherche-action collaborative proposée permet de prendre au sérieux et d'éclairer ces pratiques « de l'ombre », comme des éléments essentiels et constitutifs de la vie des organisations, de faire évoluer les grilles de lecture, et de viser l'apprentissage organisationnel et la transformation.


  • Auteur(s)

    Aurélie Laborde

  • Éditeur

    De Boeck Supérieur

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    28/11/2023

  • Collection

    Culture & communication

  • EAN

    9782807361805

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Poids

    1 726 Ko

  • Diffuseur

    Adilibre

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Aurélie Laborde

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Aurélie Laborde, Docteure en Sciences de l'information et de la communication à l'université Bordeaux Montaigne, est maître de conférences en Sciences de l'information et de la communication à l'université Bordeaux Montaigne où elle est responsable du Master Stratégie et politique de communication. Elle codirige la Revue scientifique Communication & organisation (Presses universitaires de Bordeaux).

empty