Votre compte

1914-1918 L'autre hécatombe. Enquête sur la perte de 1 140 000 chevaux et mulets


Ce livre traite d’une question totalement ignorée des ouvrages historiques généraux, celle des effectifs équins et de leur « conservation » durant la Première Guerre mondiale. Malgré le développement spectaculaire de la motorisation, l’insuffisance de ces effectifs a constitué une menace permanente sur la capacité opérationnelle des armées, en particulier durant le dernier trimestre du conflit. L’auteur identifie, puis explique les causes immédiates des pertes en chevaux et mulets enregistrées au cours des cinquante-deux mois de guerre, et conduit à proposer au lecteur trois causes profondes à cette hécatombe : l’imprégnation de l’organisation des armées par le concept de guerre courte, l’illusion induite par la compensation des pertes par des achats à l’étranger, les négligences et abus constatés tout au long de la guerre dans l’utilisation et l’entretien des équidés. Les textes réglementaires et les échanges de correspondances entre les armées et les organes ministériels, puisés dans les archives du Service historique de la Défense, ont constitué l’essentiel de sa documentation. 

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier. Lisez ce livre en un clic avec une liseuse TEA ou le logiciel TEA Ebook.

Pour lire ce livre ou le charger sur un autre support (Sony…) un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “1914-1918 L'autre hécatombe. Enquête sur la perte de 1 140 000 chevaux et mulets”

Fiche technique

  • Auteur : Claude Milhaud
  • Éditeur : Belin
  • Date de parution : 06/10/17
  • EAN : 9782410003734
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 615
  • Taille du fichier : 553 Ko
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Ce livre traite d’une question totalement ignorée des ouvrages historiques généraux, celle des effectifs équins et de leur « conservation » durant la Première Guerre mondiale. Malgré le développement spectaculaire de la motorisation, l’insuffisance de ces effectifs a constitué une menace permanente sur la capacité opérationnelle des armées, en particulier durant le dernier trimestre du conflit. L’auteur identifie, puis explique les causes immédiates des pertes en chevaux et mulets enregistrées au cours des cinquante-deux mois de guerre, et conduit à proposer au lecteur trois causes profondes à cette hécatombe : l’imprégnation de l’organisation des armées par le concept de guerre courte, l’illusion induite par la compensation des pertes par des achats à l’étranger, les négligences et abus constatés tout au long de la guerre dans l’utilisation et l’entretien des équidés. Les textes réglementaires et les échanges de correspondances entre les armées et les organes ministériels, puisés dans les archives du Service historique de la Défense, ont constitué l’essentiel de sa documentation. 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire