Votre compte

À propos du Sénat et de ceux qui voudraient en finir avec lui


Avis de tempête sur le palais du Luxembourg. En avril 1998, Lionel Jospin qualifie le Sénat d’« anomalie parmi les démocraties ». Depuis, la Chambre haute est au cœur d’une incroyable tourmente politique. La voici accusée – au choix – d’absolutisme, de cécité, d’immobilisme ou de gâtisme. C’est oublier que le Sénat n’est pas l’Assemblée nationale, qu’il représente le seul contre-pouvoir institutionnel de notre pays, et qu’il est l’émanation la plus fidèle de la province française. S’il n’était plus composé de parlementaires élus, notamment, par les conseillers municipaux, le Sénat se transformerait aussitôt en pâle clone de l’Assemblée nationale. Il n’y perdrait pas seulement son identité, mais aussi son utilité. C’est contre cette « modification transgénique » que s’élève Jean Cluzel, farouche défenseur du bicamérisme.

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “À propos du Sénat et de ceux qui voudraient en finir avec lui”

Fiche technique

Résumé

Avis de tempête sur le palais du Luxembourg. En avril 1998, Lionel Jospin qualifie le Sénat d’« anomalie parmi les démocraties ». Depuis, la Chambre haute est au cœur d’une incroyable tourmente politique. La voici accusée – au choix – d’absolutisme, de cécité, d’immobilisme ou de gâtisme. C’est oublier que le Sénat n’est pas l’Assemblée nationale, qu’il représente le seul contre-pouvoir institutionnel de notre pays, et qu’il est l’émanation la plus fidèle de la province française. S’il n’était plus composé de parlementaires élus, notamment, par les conseillers municipaux, le Sénat se transformerait aussitôt en pâle clone de l’Assemblée nationale. Il n’y perdrait pas seulement son identité, mais aussi son utilité. C’est contre cette « modification transgénique » que s’élève Jean Cluzel, farouche défenseur du bicamérisme.

Biographie de Jean Cluzel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire