Votre compte

À propos (N°5) – l’actualité des essais Flammarion


Destins à tous vents La roue tourne… Nouvelle rentrée, nouveaux horizons. Heureusement, il reste tant à explorer ! Les terres de L’Amérique fantôme en premier lieu : celles des trappeurs et autres aventuriers francophones qui façonnèrent, au côté des Amérindiens des XVIe au XIXe siècles, un continent métissé bien éloigné de l’imaginaire manichéen des westerns. Celle des passionnantes Routes de la soie de l’historien Peter Frankopan, à paraître cet automne en « Champs ». Si vous ne l’avez lue déjà, vous ne manquerez pas cette « autre » histoire qui, des premiers temps de la christianisation à la guerre en Irak, en passant par l’expansion de l’islam, redonne aux pays qui bordent le trajet commercial de la soie leur place névralgique dans le destin du monde. Et, place quand même à l’Europe ! Renouant avec les histoires naturelles de Pline à Linné, le paléontologue Tim Flannery nous détaille la genèse de notre Supercontinent, ce carrefour de l’évolution, qui a fait d’un territoire ouvert à tous vents l’asile d’une exceptionnelle diversité du vivant. Le vivant, justement, l’historien Dan Jones et l’artiste Marina Amaral l’insufflent à quelque deux cents clichés d’archives qui, une fois colorisés, constituent une histoire aussi spectaculaire qu’inattendue des années 1850 à 1960. C’est, ici, la guerre de Crimée, là, l’ère de la vapeur, plus loin, la conquête spatiale. De l’âge des empires à celle des superpuissances, se déploie une scène où dansent titans et tyrans, meurtriers et martyrs, inventeurs et destructeurs. Pareillement, les images sont au cœur de Parking Péguy, cet objet littéraire non identifié. Ils se sont mis à deux, la plume (l’essayiste Charles Coustille) et l’œil (le photographe Léo Lepage), pour nous faire rencontrer, grâce aux traces qu’il a laissées sur le territoire de France, un des plus grands écrivains de son temps. Charles Péguy, fauché dans les premiers jours de 14-18, a légué son nom à 427 rues, avenues, écoles. Et si ces lieux nous permettaient d’écouter enfin ce que ce prophète avait à nous dire ? Lisons encore, lisons toujours ! Il se pourrait même que cela nous rende heureux… SOPHIE BERLIN Directrice des sciences humaines

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “À propos (N°5) – l’actualité des essais Flammarion”

Fiche technique

Résumé

Destins à tous vents La roue tourne… Nouvelle rentrée, nouveaux horizons. Heureusement, il reste tant à explorer ! Les terres de L’Amérique fantôme en premier lieu : celles des trappeurs et autres aventuriers francophones qui façonnèrent, au côté des Amérindiens des XVIe au XIXe siècles, un continent métissé bien éloigné de l’imaginaire manichéen des westerns. Celle des passionnantes Routes de la soie de l’historien Peter Frankopan, à paraître cet automne en « Champs ». Si vous ne l’avez lue déjà, vous ne manquerez pas cette « autre » histoire qui, des premiers temps de la christianisation à la guerre en Irak, en passant par l’expansion de l’islam, redonne aux pays qui bordent le trajet commercial de la soie leur place névralgique dans le destin du monde. Et, place quand même à l’Europe ! Renouant avec les histoires naturelles de Pline à Linné, le paléontologue Tim Flannery nous détaille la genèse de notre Supercontinent, ce carrefour de l’évolution, qui a fait d’un territoire ouvert à tous vents l’asile d’une exceptionnelle diversité du vivant. Le vivant, justement, l’historien Dan Jones et l’artiste Marina Amaral l’insufflent à quelque deux cents clichés d’archives qui, une fois colorisés, constituent une histoire aussi spectaculaire qu’inattendue des années 1850 à 1960. C’est, ici, la guerre de Crimée, là, l’ère de la vapeur, plus loin, la conquête spatiale. De l’âge des empires à celle des superpuissances, se déploie une scène où dansent titans et tyrans, meurtriers et martyrs, inventeurs et destructeurs. Pareillement, les images sont au cœur de Parking Péguy, cet objet littéraire non identifié. Ils se sont mis à deux, la plume (l’essayiste Charles Coustille) et l’œil (le photographe Léo Lepage), pour nous faire rencontrer, grâce aux traces qu’il a laissées sur le territoire de France, un des plus grands écrivains de son temps. Charles Péguy, fauché dans les premiers jours de 14-18, a légué son nom à 427 rues, avenues, écoles. Et si ces lieux nous permettaient d’écouter enfin ce que ce prophète avait à nous dire ? Lisons encore, lisons toujours ! Il se pourrait même que cela nous rende heureux… SOPHIE BERLIN Directrice des sciences humaines

Biographie de Pascal Picq

Pascal Picq est paléoanthropologue. Après une thèse à l'université Paris VI et des études postdoctorales à l'université Duke (États-Unis), il a introduit l'éthologie dans le champ de l'anthropologie évolutionniste et poursuit désormais ses travaux sur l'évolution en cours de l'Humanité. Il est l'auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels Le monde a-t-il été créé en sept jours ? (collection Champs Flammarion) et plus récemment Premiers Hommes ainsi que sa version illustrée Premier Homme, et une version pour les enfants Premier Homme, les dernières découvertes scientifiques expliquées aux enfants (Flammarion, 2017). Mickaël Launay entre à l’ENS Ulm en 2005 et obtient une thèse en probabilités en 2012. Depuis plus de quinze ans, il participe à de nombreuses actions de diffusion des mathématiques pour les enfants et le grand public. En 2013, il crée la chaîne de vulgarisation Micmaths sur YouTube. Carlo Rovelli est physicien, auteur avec Lee Smolin de la théorie de la gravité quantique à boucles. Il est directeur de recherche au CNRS à Marseille. Ses Sept brèves leçons de physique (Odile Jacob, 2015) ont été traduites en une trentaine de langues et se sont vendues à plus d’un million d’exemplaires.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire