Votre compte

Aimé Césaire


De sa naissance en 1913 à sa mort en 2008, Aimé Césaire a accompagné l’ensemble du processus de décolonisation qui a caractérisé le XXe siècle. Fils et petit-fils d’esclave, il a fait de l’engagement anticolonial le principe de son existence. En témoigne le manifeste du mouvement de la Négritude, fondé avec Léopold Sédar Sengohr et Léon-Gontran Damas, que constitue son Cahier d’un retour au pays natal. La Négritude, à la fois prise de conscience intellectuelle et refus politique de l’assimilation, est incontestablement l’un des principaux volets culturels de la décolonisation mondiale. Parallèlement, Césaire a mené le combat politique en représentant la Martinique à l’Assemblée nationale cinquante ans durant. Face aux trahisons qu’ont constitué à ses yeux la loi de départementalisation, dont il a été le rapporteur, et le communisme, il a créé le Parti progressiste martiniquais pour défendre l’autonomie. Son écriture singulière, dont la puissance évocatrice est un appel à l’insoumission des peuples et au redressement de l’être, fait de lui l’un des plus grands écrivains de langue française et une figure de l’humanisme du XXe siècle.

9,99 €
?

Version papier

13,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Aimé Césaire”

Fiche technique

Résumé

De sa naissance en 1913 à sa mort en 2008, Aimé Césaire a accompagné l’ensemble du processus de décolonisation qui a caractérisé le XXe siècle. Fils et petit-fils d’esclave, il a fait de l’engagement anticolonial le principe de son existence. En témoigne le manifeste du mouvement de la Négritude, fondé avec Léopold Sédar Sengohr et Léon-Gontran Damas, que constitue son Cahier d’un retour au pays natal. La Négritude, à la fois prise de conscience intellectuelle et refus politique de l’assimilation, est incontestablement l’un des principaux volets culturels de la décolonisation mondiale. Parallèlement, Césaire a mené le combat politique en représentant la Martinique à l’Assemblée nationale cinquante ans durant. Face aux trahisons qu’ont constitué à ses yeux la loi de départementalisation, dont il a été le rapporteur, et le communisme, il a créé le Parti progressiste martiniquais pour défendre l’autonomie. Son écriture singulière, dont la puissance évocatrice est un appel à l’insoumission des peuples et au redressement de l’être, fait de lui l’un des plus grands écrivains de langue française et une figure de l’humanisme du XXe siècle.

Biographie de Véronique Corinus

De sa naissance en 1913 à sa mort en 2008, Aimé Césaire a accompagné l’ensemble du processus de décolonisation qui a caractérisé le XXe siècle. Fils et petit-fils d’esclave, il a fait de l’engagement anticolonial le principe de son existence. En témoigne le manifeste du mouvement de la Négritude, fondé avec Léopold Sédar Sengohr et Léon-Gontran Damas, que constitue son Cahier d’un retour au pays natal. La Négritude, à la fois prise de conscience intellectuelle et refus politique de l’assimilation, est incontestablement l’un des principaux volets culturels de la décolonisation mondiale. Parallèlement, Césaire a mené le combat politique en représentant la Martinique à l’Assemblée nationale cinquante ans durant. Face aux trahisons qu’ont constitué à ses yeux la loi de départementalisation, dont il a été le rapporteur, et le communisme, il a créé le Parti progressiste martiniquais pour défendre l’autonomie. Son écriture singulière, dont la puissance évocatrice est un appel à l’insoumission des peuples et au redressement de l’être, fait de lui l’un des plus grands écrivains de langue française et une figure de l’humanisme du XXe siècle.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire