Votre compte

Alexandre Glasberg 1902-1981. Prêtre, résistant, militant


Alexandre Glasberg (1902-1981) est une figure étonnante. Né dans l’Empire des tsars, converti du judaïsme, ordonné prêtre catholique après son arrivée en France en 1932, il est l’une des figures du sauvetage des Juifs et de la Résistance entre 1940 et 1944 à Lyon, puis dans le Tarn-et-Garonne. Après la guerre, il poursuit son action dans le cadre du Centre d’orientation sociale des étrangers et soutient le jeune État d’Israël avant de critiquer l’évolution qui l’éloigne de l’utopie fondatrice. Novateur social, de sensibilité progressiste, il renouvelle son engagement dans les années 1960 au profit des réfugiés politiques et est l’un des fondateurs de France Terre d’Asile au début de la décennie suivante. Prêtre sans ministère, homme de l’ombre, acteur des politiques publiques, il s’est peu exprimé sur ses convictions et n’a guère laissé d’archives. La journée d’études organisée à l’Université de Lyon le 24 mai 2012 a néanmoins permis, grâce à des documents inédits, de relire son itinéraire et de dessiner son portrait avec plus de précision, même si demeure une part irréductible de mystère.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Alexandre Glasberg 1902-1981. Prêtre, résistant, militant”

Fiche technique

Résumé

Alexandre Glasberg (1902-1981) est une figure étonnante. Né dans l’Empire des tsars, converti du judaïsme, ordonné prêtre catholique après son arrivée en France en 1932, il est l’une des figures du sauvetage des Juifs et de la Résistance entre 1940 et 1944 à Lyon, puis dans le Tarn-et-Garonne. Après la guerre, il poursuit son action dans le cadre du Centre d’orientation sociale des étrangers et soutient le jeune État d’Israël avant de critiquer l’évolution qui l’éloigne de l’utopie fondatrice. Novateur social, de sensibilité progressiste, il renouvelle son engagement dans les années 1960 au profit des réfugiés politiques et est l’un des fondateurs de France Terre d’Asile au début de la décennie suivante. Prêtre sans ministère, homme de l’ombre, acteur des politiques publiques, il s’est peu exprimé sur ses convictions et n’a guère laissé d’archives. La journée d’études organisée à l’Université de Lyon le 24 mai 2012 a néanmoins permis, grâce à des documents inédits, de relire son itinéraire et de dessiner son portrait avec plus de précision, même si demeure une part irréductible de mystère.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire