Votre compte

Alibis 49


SOMMAIRE     LES FICTIONS : « Précoce Vocation », de Paul Scadera ; « Jeu de patience », d'Isabelle Lauzon ; « God, gold & guns », d'André Jacques ; « Double Jeu », de Mathieu Croisetière ; « L'Étrangleur aux mains d'acier », de Maxime Houde.   LES ARTICLES : « L'Année 2013 du polar québécois », d'André Jacques ; « Conversation avec Jacques Côté », de Pascale Raud.   LES CHRONIQUES : Camera oscura ; Le Crime en vitrine ; Dans la mire.

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
?

Version papier

7,00 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Alibis 49”

Fiche technique

Résumé

SOMMAIRE     LES FICTIONS : « Précoce Vocation », de Paul Scadera ; « Jeu de patience », d'Isabelle Lauzon ; « God, gold & guns », d'André Jacques ; « Double Jeu », de Mathieu Croisetière ; « L'Étrangleur aux mains d'acier », de Maxime Houde.   LES ARTICLES : « L'Année 2013 du polar québécois », d'André Jacques ; « Conversation avec Jacques Côté », de Pascale Raud.   LES CHRONIQUES : Camera oscura ; Le Crime en vitrine ; Dans la mire.

Biographie de Maxime Houde

Maxime Houde est né à Montréal en 1973. Après avoir touché entre autres à la philosophie, à l’histoire et à l’his­toire de l’art, il opte pour la traduction. C’est en complétant des études dans ce domaine à l’Univer­sité de Montréal qu’il se lance dans l’écriture des enquêtes du détective montréalais des années quarante, Stan Coveleski, qui compte à ce jour six volumes. Son intérêt pour l’histoire militaire, en particulier la Seconde Guerre mondiale, lui a aussi inspiré quelques nouvelles. Quand il n’écrit pas, il travaille comme aide-bibliothécaire. Il habite la métropole québécoise avec son épouse et deux chats. Né à Beaulac-Garthby, André Jacques vit aujourd’hui à Sherbrooke. Après des études en Lettres à l’Université Laval, à l’Université d’Aix-en-Provence et à l’Université Paris VIII, il a été professeur de littérature, de cinéma et d’histoire de l’art au cégep de Thetford Mines. Il a publié trois romans policiers chez Québec Amérique : Les Lions rampants, La Commanderie et La Tendresse du serpent (Prix Alfred-DesRochers 2008), et deux autres, De pierres et de sang et La Bataille de Pavi, mettant toujours en scène l’antiquaire Alexandre Jobin, chez Druide. Il a aussi publié quelques nouvelles policières dans Alibis et XYZ. Sa nouvelle « Le Traducteur » a obtenu le prix Alibis 2007. Mathieu Croisetière est né en 1975 à Sainte-Ursule, en Mauricie. Il commence à écrire des « livres dont vous êtes le héros » et des romans de fantasy vers l’âge de onze ans. Stephen King et Clive Barker sont parmi ses premières lectures. Plus tard, des études en littérature lui font découvrir la poésie et la philosophie. Il compte deux recueils de poésie à son actif, La Vie basse et La Fin des mots, parus aux Éditions d’art Le Sabord. Il a publié une première nouvelle de style fantastique dans Solaris au printemps 2013. Mère de famille, secrétaire dans une caserne de pompiers et amatrice de pêche, Isabelle Lauzon écrit dans différents genres et pour divers publics. Elle a publié des nouvelles littéraires chez Brins d’éternité, Virages, Horrifique et Moebius et son roman jeunesse Malina mi-sorcière mi-fée (Éditions Z’ailées) paraîtra sous peu. On peut la suivresur le Web au : http://laplumevolage.blogspot.com. Paul Scadera est né au Québec. Il aime lire, écrire et imaginer des crimes parfaits, même s’il doute que cela existe. Amateur de polar et de noir, mais aussi des littératures de l’imaginaire, il aime à penser que l’écriture est non seulement un merveilleux vecteur de liberté, mais aussi une façon de se prendre pour Dieu (ce qu’il n’est manifestement pas dans la vraie vie). « Précoce Vocation » est sa deuxième publication. Il espère réussir à imaginer d’autres plans machiavéliques, fomentés par ses personnages point-de-vue, non pas pour finir derrière les barreaux, mais pour être de nouveau publié.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire