Votre compte

Alibis 50


LES FICTIONS : « Docteur Hämmerli », de Richard Ste-Marie ; « La Dernière Traque », de Rick Mofina ; « Et de ton camion », de Camille Bouchard. LES ARTICLES : « Montréal, capitale du vice », de Norbert Spehner ; « Conversation avec Genevière Lefebvre », de Pascale Raud. LES CHRONIQUES : « Camera oscura » ; « Le crime en vitrine » ; « Dans la mire ».
4,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Alibis 50”

Fiche technique

Résumé

LES FICTIONS : « Docteur Hämmerli », de Richard Ste-Marie ; « La Dernière Traque », de Rick Mofina ; « Et de ton camion », de Camille Bouchard. LES ARTICLES : « Montréal, capitale du vice », de Norbert Spehner ; « Conversation avec Genevière Lefebvre », de Pascale Raud. LES CHRONIQUES : « Camera oscura » ; « Le crime en vitrine » ; « Dans la mire ».

Biographie de Camille Bouchard

CAMILLE BOUCHARD est né en 1955 à Forestville, sur la Côte-Nord. Auteur de plus de soixante-dix romans jeunesse, une dizaine de romans grand public et plus de trente courts récits et reportages, Camille Bouchard, tout en poursuivant ses voyages sur tous les continents, s’est vu remettre de nombreux prix littéraires dont la plus prestigieuse récompense canadienne – Prix du Gouverneur général du Canada – pour lequel il a été lauréat en 2005 et finaliste à quatre autres reprises en 2008, 2011, 2012 et 2013. Certaines de ses œuvres apparaissent également sur des listes de sélection internationale, entre autres l’éminente White Raven’s International List of Honour. Rick Mofina a grandi à Belleville, à l’est de Toronto, en Ontario. Il a commencé à écrire des histoires dès l’école primaire et vendu sa première nouvelle à un magazine du New Jersey à l’âge de quinze ans. Adolescent, il est allé en Californie en faisant du pouce et a raconté ses tribulations dans un roman. Il a fait toutes sortes de métiers, comme employé dans un hippodrome ou livreur de voitures jusqu’en Floride, avant de fréquenter l’Université Carleton, où il a étudié le journalisme, la littérature anglaise et le roman policier américain. Étudiant, il a travaillé l’été comme reporter au Toronto Star avant d’embrasser la carrière de journaliste dans différentes rédactions pendant une trentaine d’années. Il a notamment travaillé au Ottawa Citizen, au Calgary Herald et comme agencier au Southam News. Depuis son premier roman policier, If Angels Fall (La Dérive des anges), il a publié une vingtaine d'ouvrages distribués dans vingt et un pays. Richard Ste-Marie est né à Québec en 1945. Après une carrière de trente ans à l’École des arts visuels de l’Université Laval, il a pris sa retraite de l’enseignement en 2000. Ses œuvres ont été exposées dans plus de soixante-dix expositions personnelles et collectives au Canada et à l’étranger. Richard Ste-Marie est né à Québec en 1945. Après trente ans d’enseignement à l’École des arts visuels de l’Université Laval, il a pris sa retraite en 2000. Ses œuvres ont été exposées dans plus de soixante-dix expositions personnelles et collectives au Canada et à l’étranger. Il a coécrit, avec Nicole Malenfant, le « Code d’éthique de l’estampe originale » et il a été témoin expert en Cour supérieure et en Chambre criminelle dans des causes de litiges de droits d’auteur et de faux tableaux. Il a écrit des articles sur l’art et les nouvelles technologies dans la revue « De l’estampe », du Conseil québécois de l’estampe et dans « Les Nouvelles de l’Estampe », du Cabinet des estampes de la Bibliothèque nationale de France. Membre de nombreux jurys en arts visuels, il a également été consultant pour la Politique d’intégration des arts à l’architecture (1 %). Richard Ste-Marie a remporté le Prix Alibis en 2010 avec « Monsieur Hämmerli ». Son roman « L’Inaveu », finaliste 2012 du Prix Saint-Pacôme du roman policier et du prix Arthur-Ellis en 2013, a remporté le Prix Coup de cœur, décerné par le club de lecture de la bibliothèque Mathilde-Massé de Saint-Pacôme.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire