Votre compte

Amun


Non, les Amérindien·ne·s du Canada ne montent pas toutes et tous à cheval, ni ne vivent dans un tipi ou un un wigwam. Et, oui, beaucoup ont le français en partage, tel·le·s les dix auteur·e·s de ce recueil, d’origine indue, huronne-wendat, métisse et crie.

Au-delà de leur appartenance communautaire et quel que soit le chemin fictionnel emprunté, elles et ils poursuivent le même objectif : se réunir -amun, en langue innue, signifie « rassemblement » - pour qu’on accède, le temps d’une nouvelle, à des mondes inconnus de la plupart d’entre nous.

« Ce n’étaient pas des mondes parfaits. Mais c’étaient nos mondes », écrit Michel Jean qui a dirigé et contribué à ce florilège. Le ton paraît nostalgique ? Ne nous y méprenons pas : ces nouvelles sont la preuve que les cultures autochtones d’Amérique du Nord sont bel et bien vivantes, malgré les offenses qu’elles ont subies - et subissent encore. Sur la plage de sable clair se distingue toujours nettement la poignée de terre rouge.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Amun”

Fiche technique

Résumé

Non, les Amérindien·ne·s du Canada ne montent pas toutes et tous à cheval, ni ne vivent dans un tipi ou un un wigwam. Et, oui, beaucoup ont le français en partage, tel·le·s les dix auteur·e·s de ce recueil, d’origine indue, huronne-wendat, métisse et crie.

Au-delà de leur appartenance communautaire et quel que soit le chemin fictionnel emprunté, elles et ils poursuivent le même objectif : se réunir -amun, en langue innue, signifie « rassemblement » - pour qu’on accède, le temps d’une nouvelle, à des mondes inconnus de la plupart d’entre nous.

« Ce n’étaient pas des mondes parfaits. Mais c’étaient nos mondes », écrit Michel Jean qui a dirigé et contribué à ce florilège. Le ton paraît nostalgique ? Ne nous y méprenons pas : ces nouvelles sont la preuve que les cultures autochtones d’Amérique du Nord sont bel et bien vivantes, malgré les offenses qu’elles ont subies - et subissent encore. Sur la plage de sable clair se distingue toujours nettement la poignée de terre rouge.

Biographie de Michel Jean

Issu de la communauté innue de Mashteuiatsh, établie sur la rive ouest du lac Saint-Jean au Québec, Michel Jean est journaliste d’enquête et chef d’antenne à TVA, un réseau de télévision canadien francophone.Il a publié dix livres, dont cinq romans et un récit, tous salués par la critique outre-Atlantique.

Née en 1947, Joséphine Bacon est amérindienne, Innue de Betsiamites. Réalisatrice et parolière, Joséphine Bacon est considérée comme une auteure phare. Bâtons à message/Tshissinuatshitakana, son premier ouvrage, est un recueil bilingue français / innu-aimun, qui jouit d’un grand succès. Elle a reçu le Prix des lecteurs du Marché de la Poésie de Montréal. Elle a publié en collaboration avec José Acquelin Nous sommes tous des sauvages (Mémoire d’encrier, 2011). À l’automne 2013 paraît son recueil Un thé dans la toundra /Nipishapui nete mushuat (Mémoire d’encrier), considéré comme un titre incontournable. Bâtons à message / Tshissinuatshitakana est son premier recueil. Il s’agit d’un recueil bilingue français / innu-aïmun. Joséphine Bacon a reçu, le 27 mai 2010, le Prix des lecteurs du Marché de la Poésie de Montréal pour son poème « Dessine-moi l’arbre », tiré de Bâtons à message / Tshissinuatshitakana (p.108).

Étudiante en éducation, Naomi Fontaine a 26 ans. Innue de Uashat, elle habite à Sept-îles. Kuessipan est son premier roman.

Originaire de la communauté de Wendake, Louis-Karl Picard-Sioui est écrivain, il travaille dans la diffusion de la culture et des arts autochtones. Au pied de mon orgueil est son premier recueil de poésie.

Wendat du clan de l'Ours, Jean Sioui est né à Wendake. Poète et romancier, Mon couteau croche est son premier titre chez Mémoire d'encrier.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire