Votre compte

Analytique du beau

Alain Renaut (translator)

Antoine Grandjean (introduction_and_notes_by)


Pourquoi disons-nous de cette rose qu’elle est belle, et non qu’elle nous est agréable, qu’elle est parfaite, ou qu’elle est vraie ? Et pourquoi, parlant d’une « belle rose », entendons-nous précisément dire autre chose que lorsque nous évoquons une « rose agréable », une « rose parfaite », ou encore une « vraie rose » ? La récurrence du terme « beauté » dans nos discours se double d’une résistance envers toute substitution par un synonyme. Poser que ce fait têtu n’est pas infondé, c’est tenter de rendre justice à la spécificité de la beauté. Autonome beauté, que Kant entend précisément circonscrire, dans l’Analytique du beau, première partie de la Critique de la faculté de juger (1790).

Ce livre est classé dans les catégories :

3,99 €
?

Version papier

4,30 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Analytique du beau”

Fiche technique

Résumé

Pourquoi disons-nous de cette rose qu’elle est belle, et non qu’elle nous est agréable, qu’elle est parfaite, ou qu’elle est vraie ? Et pourquoi, parlant d’une « belle rose », entendons-nous précisément dire autre chose que lorsque nous évoquons une « rose agréable », une « rose parfaite », ou encore une « vraie rose » ? La récurrence du terme « beauté » dans nos discours se double d’une résistance envers toute substitution par un synonyme. Poser que ce fait têtu n’est pas infondé, c’est tenter de rendre justice à la spécificité de la beauté. Autonome beauté, que Kant entend précisément circonscrire, dans l’Analytique du beau, première partie de la Critique de la faculté de juger (1790).

Biographie d’Emmanuel Kant

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire