Votre compte

Anna d'Arabie


Trente-cinq ans avant T. E. Lawrence, une femme audacieuse et passionnée, Anna Blunt, se risque dans l’immensité de sable du centre de l’Arabie, véritable terra incognita aux yeux de l’Occident.
La violence des éléments, l’absence de points d’eau, l’incertitude des pistes, un pouvoir politique entre les mains de princes fanatiques : voilà à quoi s’exposaient Anna et son mari, Wilfrid Blunt, en se lançant dans la fournaise du Nefoud, puis au cœur des hautes terres interdites du Nedjed, dans le but de traverser la péninsule de part en part, de la Méditerranée au Golfe.

Pourtant, qu’elle pénètre l’intimité d’une tente bédouine ou l’ombre troublante d’un harem, Anna Blunt, la cavalière du désert, n’aura de cesse de s’émerveiller et de nous dire l’absolu de ce désert, si bien accordé à son caractère.

Fille de Lady Lovelace et petite-fille de Byron, Anna Blunt partage très tôt les rêves d’Orient de son époux Wilfrid Blunt, lui-même artiste et poète, cavalier émérite et fin connaisseur de l’Orient. Ensemble, ils voyagent, apprennent les langues locales, étudient l’islam. Leurs deux expéditions les plus célèbres en Mésopotamie et au cœur de l’Arabie donnent à Anna l’occasion de publier deux livres : le premier sous la direction de Wilfrid (Les Tribus nomades de l’Euphrate, 1879) et le second de sa seule initiative, Pèlerinage au Nedjed (1881). Le 15 décembre 1917, Anna décède au Caire. Wilfrid Blunt meurt le 10 septembre 1922.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,99 €
?

Version papier

8,70 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Anna d'Arabie”

Fiche technique

Résumé

Trente-cinq ans avant T. E. Lawrence, une femme audacieuse et passionnée, Anna Blunt, se risque dans l’immensité de sable du centre de l’Arabie, véritable terra incognita aux yeux de l’Occident.
La violence des éléments, l’absence de points d’eau, l’incertitude des pistes, un pouvoir politique entre les mains de princes fanatiques : voilà à quoi s’exposaient Anna et son mari, Wilfrid Blunt, en se lançant dans la fournaise du Nefoud, puis au cœur des hautes terres interdites du Nedjed, dans le but de traverser la péninsule de part en part, de la Méditerranée au Golfe.

Pourtant, qu’elle pénètre l’intimité d’une tente bédouine ou l’ombre troublante d’un harem, Anna Blunt, la cavalière du désert, n’aura de cesse de s’émerveiller et de nous dire l’absolu de ce désert, si bien accordé à son caractère.

Fille de Lady Lovelace et petite-fille de Byron, Anna Blunt partage très tôt les rêves d’Orient de son époux Wilfrid Blunt, lui-même artiste et poète, cavalier émérite et fin connaisseur de l’Orient. Ensemble, ils voyagent, apprennent les langues locales, étudient l’islam. Leurs deux expéditions les plus célèbres en Mésopotamie et au cœur de l’Arabie donnent à Anna l’occasion de publier deux livres : le premier sous la direction de Wilfrid (Les Tribus nomades de l’Euphrate, 1879) et le second de sa seule initiative, Pèlerinage au Nedjed (1881). Le 15 décembre 1917, Anna décède au Caire. Wilfrid Blunt meurt le 10 septembre 1922.

Biographie d’Anna Blunt

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire