Votre compte

Antonia


La maladie d’Alzheimer fait voler en miettes la mémoire comme autant d’éclats de verre, ou plutôt de miroirs – d’où les obsessions, les manies, la répétition constante des mêmes questions, des mêmes phrases qui peu à peu se disloquent, se désarticulent, tiennent tout au plus en quelques mots avant le règne du silence définitif. Le mal contraint les proches à des deuils successifs. C’est ce chaos que tente ici de rendre le poète, fils d’Antonia.
11,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Antonia”

Fiche technique

Résumé

La maladie d’Alzheimer fait voler en miettes la mémoire comme autant d’éclats de verre, ou plutôt de miroirs – d’où les obsessions, les manies, la répétition constante des mêmes questions, des mêmes phrases qui peu à peu se disloquent, se désarticulent, tiennent tout au plus en quelques mots avant le règne du silence définitif. Le mal contraint les proches à des deuils successifs. C’est ce chaos que tente ici de rendre le poète, fils d’Antonia.

Biographie de Jean Chapdelaine Gagnon

Jean Chapdelaine Gagnon est né à Sorel et habite Montréal depuis 1967. Auteur d’une quinzaine de recueils de poèmes et de plus de cinquante traductions, il vient de publier aux éditions Les Heures bleues un "Abécédaire du père Noël". AU NOROÎT, il a publié "Hallali" (2015), "Antonia" (2013), "Cantilène" (2006), "Vigile" (2003), "Tu" (2000), "Île de mémoire" (1997), "Puis" (Collection « Résonance », 1989), "Malamour" (Collection « Résonance », 1988), "Le tant-à-cœur" (1986), "Essaime" (1983) et "« L » dites lames" (1980). Un choix de ses poèmes présenté par Andrea Moorhead est également paru sous le titre "La déchirure des mots" (Collection « Ovale », 2007). Il a de plus signé le choix et la préface de l’anthologie de Célyne Fortin, "Femme infrangible" (Collection « Ovale », 2012). photo de l'auteur : Allen Vallières

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire