Votre compte

Au bon vieux temps...


Marion Cocquet et Pierre-Antoine Delhommais dénoncent, avec autant d’érudition que d’humour, le déclinisme mortifère qui gangrène notre société, cette absurde petite musique du « c’était mieux avant » que tant d’intellectuels de renom et d’éditorialistes vedettes aiment fredonner aujourd’hui.  Vous êtes nostalgiques du passé ? De ces époques bénies où l’existence bénéficiait d’une tranquillité, d’une douceur que notre société actuelle, angoissée et stressée, ne connaîtrait plus ? Mais quelle douceur de vivre purent bien connaître les 7 millions de Français morts en l’espace de quatre ans pendant la Peste noire ? Ces enfants victimes de la variole, de la scarlatine, de la varicelle ou de dysenteries, dont la moitié, sous l’Ancien Régime, n’atteignait pas l’âge de 10 ans ? Les mineurs de fond du début du XXe siècle, dans les houillères du Nord ou de Lorraine, victimes des coups de grisou et de la silicose ? Les centaines de milliers d’habitants des bidonvilles à l’époque des Trente Glorieuses, qui méritent aussi le titre de Trente Pollueuses ?  Rappeler les maux endurés par les générations qui nous ont précédés est le meilleur moyen de comprendre que le bon vieux temps n’est qu’un mythe dangereux, qui déforme la vision du présent, accroît la peur de l’avenir et fait le lit des populismes.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

12,35 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Au bon vieux temps...”

Fiche technique

Résumé

Marion Cocquet et Pierre-Antoine Delhommais dénoncent, avec autant d’érudition que d’humour, le déclinisme mortifère qui gangrène notre société, cette absurde petite musique du « c’était mieux avant » que tant d’intellectuels de renom et d’éditorialistes vedettes aiment fredonner aujourd’hui.  Vous êtes nostalgiques du passé ? De ces époques bénies où l’existence bénéficiait d’une tranquillité, d’une douceur que notre société actuelle, angoissée et stressée, ne connaîtrait plus ? Mais quelle douceur de vivre purent bien connaître les 7 millions de Français morts en l’espace de quatre ans pendant la Peste noire ? Ces enfants victimes de la variole, de la scarlatine, de la varicelle ou de dysenteries, dont la moitié, sous l’Ancien Régime, n’atteignait pas l’âge de 10 ans ? Les mineurs de fond du début du XXe siècle, dans les houillères du Nord ou de Lorraine, victimes des coups de grisou et de la silicose ? Les centaines de milliers d’habitants des bidonvilles à l’époque des Trente Glorieuses, qui méritent aussi le titre de Trente Pollueuses ?  Rappeler les maux endurés par les générations qui nous ont précédés est le meilleur moyen de comprendre que le bon vieux temps n’est qu’un mythe dangereux, qui déforme la vision du présent, accroît la peur de l’avenir et fait le lit des populismes.

Biographie de Pierre-Antoine DELHOMMAIS

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire