Votre compte

Au nom du père, du fils et de la sainte entreprise


Régulièrement, au travail ou ailleurs, nous entendons ou disons les commentaires suivants : - « C’est un(e) carriériste ». Nous nous en doutons puisqu’il faut durer. - « C’est un(e) courtisan(e) ». Pourquoi pas, si la courtisanerie est agréable. - « C’est un(e) incompétent(e) ». Mais alors, pourquoi est-il là ? - « C’est n’importe quoi ». Est-ce possible dans un environnement dit si sérieux ? - « C’est le bordel ». Toute croissance d’une organisation évolue vers plus de complexité et par conséquent un peu plus de désordre. Ou bien, comme l’air qui nous entoure, nous retrouvons sans cesse l’argument fourre-tout de l’argent. En effet, une entreprise n’est pas une œuvre sociale sinon elle ne s’appellerait pas entreprise. Régulièrement, nous sommes dans l’expression d’un jugement de valeur ou de faits visibles de tous qui n’apportent rien et n’expliquent rien. Nous confondons les manifestations avec les causes. Nous confondons ce que nous voyons avec ce qui est caché. Or, chaque chose que nous voyons en cache une autre masquée justement par ce que nous voyons. Et seul le visible apparent est paraphrasé ou bien glosé. L’observation répétée d’éléments de la vie d’entreprise ne peut pas être le fruit du hasard. Ils traduisent une logique de gestion de l’individu par l’organisation dont nos satisfactions ou insatisfactions découlent. La pressentir, c’est commencer à rendre visible la pratique d’une classique organisation, et avec elle, le sens profond d’un feuilleton quotidien.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
?

Version papier

12,90 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Au nom du père, du fils et de la sainte entreprise”

Fiche technique

  • Auteur : Etienne Vilmonc
  • Éditeur : Librinova
  • Date de parution : 08/01/18
  • EAN : 9791026213871
  • Format : ePub
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

Régulièrement, au travail ou ailleurs, nous entendons ou disons les commentaires suivants : - « C’est un(e) carriériste ». Nous nous en doutons puisqu’il faut durer. - « C’est un(e) courtisan(e) ». Pourquoi pas, si la courtisanerie est agréable. - « C’est un(e) incompétent(e) ». Mais alors, pourquoi est-il là ? - « C’est n’importe quoi ». Est-ce possible dans un environnement dit si sérieux ? - « C’est le bordel ». Toute croissance d’une organisation évolue vers plus de complexité et par conséquent un peu plus de désordre. Ou bien, comme l’air qui nous entoure, nous retrouvons sans cesse l’argument fourre-tout de l’argent. En effet, une entreprise n’est pas une œuvre sociale sinon elle ne s’appellerait pas entreprise. Régulièrement, nous sommes dans l’expression d’un jugement de valeur ou de faits visibles de tous qui n’apportent rien et n’expliquent rien. Nous confondons les manifestations avec les causes. Nous confondons ce que nous voyons avec ce qui est caché. Or, chaque chose que nous voyons en cache une autre masquée justement par ce que nous voyons. Et seul le visible apparent est paraphrasé ou bien glosé. L’observation répétée d’éléments de la vie d’entreprise ne peut pas être le fruit du hasard. Ils traduisent une logique de gestion de l’individu par l’organisation dont nos satisfactions ou insatisfactions découlent. La pressentir, c’est commencer à rendre visible la pratique d’une classique organisation, et avec elle, le sens profond d’un feuilleton quotidien.

Biographie d’Etienne Vilmonc

Mon parcours de vie m’a conduit à avoir plusieurs vies professionnelles. Elles m’ont  fait rencontrer des dirigeants, des managers et employés d’entreprises différentes par leur cœur de métier, leur taille, leur chiffre d’affaires ou bien leur propre culture d’entreprise. Toutes clament leur singularité. Seulement, j’y ai toujours retrouvé les mêmes manifestations qui m’ont incitées à mes questionner sur les causes profondes…

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire