Votre compte

Aurore

Eric Blondel (preface_by)

Ole Hansen-Love (translator)

Théo Leydenbach (translator)


Dans Aurore (1881), Nietzsche poursuit l’entreprise de critique radicale de la morale commencée dans Humain, trop humain, et pose ainsi les jalons d’un projet philosophique dont ses dernières œuvres, de Par-delà bien et mal à Ecce homo, seront le couronnement. Le philosophe s’impose ici comme un travailleur des ténèbres, forant le fond de la civilisation pour mettre au jour les origines plus ou moins nobles des idéaux, des croyances et des mœurs, saper les fondements de la morale et faire vaciller nos certitudes. Prônant la libération de la pensée, il en appelle à l’affirmation de nouvelles valeurs. Et il nous montre, à travers cette série de fragments placés sous le signe de la belle humeur, que l’étonnement et le scepticisme sont au principe de toute philosophie : « Un livre comme celui-ci n’est pas fait pour être lu d’un seul tenant ou à voix haute, mais pour être consulté, notamment en promenade ou en voyage. On doit pouvoir sans cesse y mettre le nez, puis le relever, et ne plus rien trouver d’habituel autour de soi. » © Flammarion, Paris, 2012 Couverture : Virginie Berthemet © VO : Morgenröte – Gedanken über die moralischen VorurteileFlammarion

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

11,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Aurore”

Fiche technique

Résumé

Dans Aurore (1881), Nietzsche poursuit l’entreprise de critique radicale de la morale commencée dans Humain, trop humain, et pose ainsi les jalons d’un projet philosophique dont ses dernières œuvres, de Par-delà bien et mal à Ecce homo, seront le couronnement. Le philosophe s’impose ici comme un travailleur des ténèbres, forant le fond de la civilisation pour mettre au jour les origines plus ou moins nobles des idéaux, des croyances et des mœurs, saper les fondements de la morale et faire vaciller nos certitudes. Prônant la libération de la pensée, il en appelle à l’affirmation de nouvelles valeurs. Et il nous montre, à travers cette série de fragments placés sous le signe de la belle humeur, que l’étonnement et le scepticisme sont au principe de toute philosophie : « Un livre comme celui-ci n’est pas fait pour être lu d’un seul tenant ou à voix haute, mais pour être consulté, notamment en promenade ou en voyage. On doit pouvoir sans cesse y mettre le nez, puis le relever, et ne plus rien trouver d’habituel autour de soi. » © Flammarion, Paris, 2012 Couverture : Virginie Berthemet © VO : Morgenröte – Gedanken über die moralischen VorurteileFlammarion

Biographie de Friedrich Nietzsche

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire