Votre compte

Berceuse assassine - tome 3 - La mémoire de Dillon

Meyer Ralph (illustrator)


Après les 2 premiers albums "Le coeur de Telenko" et "Les jambes de Martha", le 3ème et dernier tome de cette trilogie "La mémoire de Dillon" permet de comprendre la signification du titre "Berceuse assassine". Dillon est le père de l'enfant que Telenko a renversé. Un accident, 3 déchéances...au moins. Après avoir vécu le calvaire de Telenko et celui de Martha, Philippe Tome et Ralph Meyer nous invitent à pénétrer dans le quotidien de cet Indien Navajo plongé malgré lui en enfer. Par la faute de ce couple de Blancs, jamais puni, il a tout perdu. Sa fille Hope, son épouse Shinya, inconsolable. La vengeance est un plat qui se déguste froid et qui doit se mériter. Dillon va reconstituer, étape par étape, le chemin parcouru par Telenko, l'homme qui lui a volé sa vie. Un véritable parcours du combattant doublé d'une quête initiatique pour cet "American Native" immergé dans des villes inhospitalières. Dillon a vécu l'enfer. Exilé loin de sa terre. Exclu par la société des Blancs. Un sacrifice total pour parvenir à ses fins : éliminer Joe Telenko, la source de tous ses maux. Une détermination froide et implacable que l'on se surprend à légitimer, comme on a pu être tenté de justifier la volonté de Joe d'en finir avec Martha (dans "Le coeur de Telenko") avant de comprendre l'envie de cette épouse brisée de liquider son mari coupable de tout ce gâchis (dans "Les jambes de Martha")... Guidé par la berceuse qu'il chantait à sa petite Hope, le personnage de Dillon brouille encore un peu plus les pièces de ce puzzle psychologique. Sulfureux à souhait !

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Version papier

14,00 €

Ebook ePub Fixed Layout

Ce format numérique a été construit pour garder une mise en page fixe. La lecture est recommandée sur un grand écran (ordinateur ou tablette).

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Berceuse assassine - tome 3 - La mémoire de Dillon”

Fiche technique

Résumé

Après les 2 premiers albums "Le coeur de Telenko" et "Les jambes de Martha", le 3ème et dernier tome de cette trilogie "La mémoire de Dillon" permet de comprendre la signification du titre "Berceuse assassine". Dillon est le père de l'enfant que Telenko a renversé. Un accident, 3 déchéances...au moins. Après avoir vécu le calvaire de Telenko et celui de Martha, Philippe Tome et Ralph Meyer nous invitent à pénétrer dans le quotidien de cet Indien Navajo plongé malgré lui en enfer. Par la faute de ce couple de Blancs, jamais puni, il a tout perdu. Sa fille Hope, son épouse Shinya, inconsolable. La vengeance est un plat qui se déguste froid et qui doit se mériter. Dillon va reconstituer, étape par étape, le chemin parcouru par Telenko, l'homme qui lui a volé sa vie. Un véritable parcours du combattant doublé d'une quête initiatique pour cet "American Native" immergé dans des villes inhospitalières. Dillon a vécu l'enfer. Exilé loin de sa terre. Exclu par la société des Blancs. Un sacrifice total pour parvenir à ses fins : éliminer Joe Telenko, la source de tous ses maux. Une détermination froide et implacable que l'on se surprend à légitimer, comme on a pu être tenté de justifier la volonté de Joe d'en finir avec Martha (dans "Le coeur de Telenko") avant de comprendre l'envie de cette épouse brisée de liquider son mari coupable de tout ce gâchis (dans "Les jambes de Martha")... Guidé par la berceuse qu'il chantait à sa petite Hope, le personnage de Dillon brouille encore un peu plus les pièces de ce puzzle psychologique. Sulfureux à souhait !

Biographie de Tome

Né à Bruxelles en 1957, Philippe Tome aura aimé la bande dessinée avant même d'en avoir jamais lue ! Il a un peu plus de cinq ans lorsque, à la suite d'une opération aux yeux qui le laisse temporairement aveugle, on lui lit Le Sceptre d'Ottokar et Les Extraordinaires Aventures de Corentin Feldoë. Des années plus tard, renouant avec ses émotions d'enfant, il abandonnera d'un seul coup ses études d'animation cinéma, de communication graphique et de journalisme pour se consacrer à la bande dessinée et au scénario. Avec Janry, il anime la série Spirou et Fantasio puis imagine Le Petit Spirou. pour Warnant puis Gazzotti. Il crée Soda, le pasteur policier new-yorkais. Avec Darasse, il plonge dans les eaux turquoises d'un lagon peuplé de naturistes : Les Minoukinis. Seule infidélité, jusqu'ici, à une production placée sous le signe de la fantaisie : Sur la route de Selma (dessins de Berthet), publiée dans la collection " Aire libre ". Confessant travailler parfois sur cinq scénarios en même temps sans se mélanger les plumes, il écrit le plus souvent dans l'atelier où ont choisi de dessiner ensemble plusieurs auteurs avec qui il collabore. Il sacrifie à sa passion du voyage plusieurs fois par an pour ramener des continents visités les émotions des prochaines créations. Lorsqu'il imagine les gags du Petit Spirou, il s'inspire autant des aventures de sa fille Zoé que de ses propres souvenirs d'enfance. En 1997, il se lance dans une trilogie très, très noire (dessins Ralph Meyer) : Berceuse Assassine. Son travail a été plus d'une fois récompensé : il a, entre autres, reçu trois Alph'Art au Salon International de la Bande Dessinée d'Angoulême.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire