Votre compte

Bien commun


Le diagnostic est sombre : « Progressivement, vous avez été dépossédés / de vous-mêmes. // Vous travaillez sous la douche, / dormez à contrat, épongez les fatigues. » Les forces agissantes du néolibéralisme auront-elles raison du bien commun ? Quel avenir se dessine quand le présent est fait de méfiance, d'envie, d'apathie ? Or « Les dogmes ne peuvent croître indéfiniment, / le déni ne conduit pas à la morale, / vivre n'ameute pas les fantasmes, / la poésie n'a pas à se défendre. » Ces poèmes revisitent des formes anciennes, du planh médiéval au sirventès, ou en inventent, comme l'hapax. Enracinés dans le passé de la littérature, ils y puisent l'énergie de se projeter dans notre époque pour en questionner les ressorts et les égarements. Bien commun s'interroge sur la possibilité, pour les « tard venus » que nous sommes, de transformer le cours des choses.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Bien commun”

Fiche technique

Résumé

Le diagnostic est sombre : « Progressivement, vous avez été dépossédés / de vous-mêmes. // Vous travaillez sous la douche, / dormez à contrat, épongez les fatigues. » Les forces agissantes du néolibéralisme auront-elles raison du bien commun ? Quel avenir se dessine quand le présent est fait de méfiance, d'envie, d'apathie ? Or « Les dogmes ne peuvent croître indéfiniment, / le déni ne conduit pas à la morale, / vivre n'ameute pas les fantasmes, / la poésie n'a pas à se défendre. » Ces poèmes revisitent des formes anciennes, du planh médiéval au sirventès, ou en inventent, comme l'hapax. Enracinés dans le passé de la littérature, ils y puisent l'énergie de se projeter dans notre époque pour en questionner les ressorts et les égarements. Bien commun s'interroge sur la possibilité, pour les « tard venus » que nous sommes, de transformer le cours des choses.

Biographie de Marcel Labine

Marcel Labine est né à Montréal. Ses derniers recueils sont Le tombeau où nous courons (Grand Prix Québecor du Festival international de la poésie, Prix du Festival de la poésie de Montréal) et Promenades dans nos dépôts lapidaires (finaliste au Grand Prix du livre de Montréal).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire