Votre compte

Biographie & Politique


Les nombreuses études consacrées aux diverses formes de l'écriture biographique abordent rarement la période allant de l'Ancien Régime à la Restauration. Cette période voit pourtant l'apparition, sinon de la chose, du moins du mot biographie et les débuts d'une forte inscription politique du genre. La biographie n'est pas seulement l'élaboration d'une représentation du politique : elle peut aussi être considérée, en ce qu'elle dévoile de la vie privée de personnes publiques, comme un geste politique. Organisé en quatre parties, qui explorent successivement les modalités par lesquelles la biographie tente d'agir, d'édifier, de justifier et d'interpréter, l'ouvrage analyse les modes de représentation de personnalités comme les souverains et leur cour, de Louis XV à Louis XVIII en passant par Napoléon, les révolutionnaires (Robespierre, les feuillants, Sieyès), les savants (Franklin) ou les écrivains (Rousseau), et propose une réflexion sur l'évolution du regard qui constitue les « grands hommes ». Il montre comment l'hybridation des genres conduit à une reconfiguration des modèles antérieurs et à une refondation du biographique, riches de prolongements dans les périodes suivantes.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Biographie & Politique”

Fiche technique

Résumé

Les nombreuses études consacrées aux diverses formes de l'écriture biographique abordent rarement la période allant de l'Ancien Régime à la Restauration. Cette période voit pourtant l'apparition, sinon de la chose, du moins du mot biographie et les débuts d'une forte inscription politique du genre. La biographie n'est pas seulement l'élaboration d'une représentation du politique : elle peut aussi être considérée, en ce qu'elle dévoile de la vie privée de personnes publiques, comme un geste politique. Organisé en quatre parties, qui explorent successivement les modalités par lesquelles la biographie tente d'agir, d'édifier, de justifier et d'interpréter, l'ouvrage analyse les modes de représentation de personnalités comme les souverains et leur cour, de Louis XV à Louis XVIII en passant par Napoléon, les révolutionnaires (Robespierre, les feuillants, Sieyès), les savants (Franklin) ou les écrivains (Rousseau), et propose une réflexion sur l'évolution du regard qui constitue les « grands hommes ». Il montre comment l'hybridation des genres conduit à une reconfiguration des modèles antérieurs et à une refondation du biographique, riches de prolongements dans les périodes suivantes.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire