Votre compte

Candide, avec des scènes érotiques


C'est au milieu du dix-huitième siècle, il y a donc plus de deux cent cinquante ans, que Voltaire a écrit les aventures de Candide. Réduits en esclavage, soumis aux pires sévices, aux viols des soudards, aux autodafés de l'Inquisition, aux caprices de leurs maîtres, Candide, Cunégonde et leurs compagnons subissent mille avanies et outrages au cours de leurs pérégrinations.

" Cunégonde était d'une grande curiosité ; elle voulut savoir si la raison suffisante de Candide était semblable à celle du précepteur Pangloss et elle lui abaissa sans façon ses chausses. Ce qui lui apparut l'éclaira du grand mystère que les mères cachent à leurs filles. Elle releva alors ses robes et, écartant des deux mains ses fesses roses, indiqua au jeune homme le chemin qu'il devait emprunter. Candide était novice et sans malice ; il allait s'enfoncer dans le derrière de mademoiselle Cunégonde lorsqu'un bruit l'arrêta. "

Voltaire, en écrivant ce conte à l'humour ravageur, n'a-t-il pas réfréné sa plume ? Bernard Guérin a tenté d'imaginer quelques développements érotiques, qu'il a semés dans le texte original, et que le philosophe des Lumières n'aurait peut-être pas reniés...

Ce livre est classé dans les catégories :

5,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Candide, avec des scènes érotiques”

Fiche technique

  • Auteur : Bernard Guerin
  • Auteur : Voltaire
  • Éditeur : La Musardine
  • Date de parution : 19/09/13
  • EAN : 9782364904163
  • Format : ePub
  • Nombre de pages: 146
  • Protection : Digital Watermarking

Résumé

C'est au milieu du dix-huitième siècle, il y a donc plus de deux cent cinquante ans, que Voltaire a écrit les aventures de Candide. Réduits en esclavage, soumis aux pires sévices, aux viols des soudards, aux autodafés de l'Inquisition, aux caprices de leurs maîtres, Candide, Cunégonde et leurs compagnons subissent mille avanies et outrages au cours de leurs pérégrinations.

" Cunégonde était d'une grande curiosité ; elle voulut savoir si la raison suffisante de Candide était semblable à celle du précepteur Pangloss et elle lui abaissa sans façon ses chausses. Ce qui lui apparut l'éclaira du grand mystère que les mères cachent à leurs filles. Elle releva alors ses robes et, écartant des deux mains ses fesses roses, indiqua au jeune homme le chemin qu'il devait emprunter. Candide était novice et sans malice ; il allait s'enfoncer dans le derrière de mademoiselle Cunégonde lorsqu'un bruit l'arrêta. "

Voltaire, en écrivant ce conte à l'humour ravageur, n'a-t-il pas réfréné sa plume ? Bernard Guérin a tenté d'imaginer quelques développements érotiques, qu'il a semés dans le texte original, et que le philosophe des Lumières n'aurait peut-être pas reniés...

Biographie de Bernard Guerin

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire