Votre compte

Carnet d'un improbable été

Yves Laroche (photographer)


Au fil des vacances, le poète a tout son temps. C’est un flâneur compétent qui entraîne le lecteur dans ses rêveries estivales, faites de méditations, de pensées, d’observations de son « improbable été ». Attentif aux signes sourds du réel, il révèle ce qui se tapit dans l’invisible, et transcrit ce qui tremble en lui. Il nous donne à lire des poèmes sensibles aux jours et à la vie, avec des pointes d’essais qui l’entraînent du côté de la pensée. Toute sa transparence révèle aussi une voix au long cours. Il ne cherche pas tant à nous impressionner qu’à nous donner à vivre l’expérience même du langage et de la vie.
13,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Carnet d'un improbable été”

Fiche technique

Résumé

Au fil des vacances, le poète a tout son temps. C’est un flâneur compétent qui entraîne le lecteur dans ses rêveries estivales, faites de méditations, de pensées, d’observations de son « improbable été ». Attentif aux signes sourds du réel, il révèle ce qui se tapit dans l’invisible, et transcrit ce qui tremble en lui. Il nous donne à lire des poèmes sensibles aux jours et à la vie, avec des pointes d’essais qui l’entraînent du côté de la pensée. Toute sa transparence révèle aussi une voix au long cours. Il ne cherche pas tant à nous impressionner qu’à nous donner à vivre l’expérience même du langage et de la vie.

Biographie de Claude Paradis

Claude Paradis est né à Lévis en 1960. Il est poète et critique. Il enseigne la littérature au Cégep de Sainte-Foy où il a fondé le Centre d’Études poétiques (CEP). Il a rédigé la préface explicative et le matériel pédagogique pour la réédition du recueil de poésie Mémoire de Jacques Brault aux éditions C.E.C. Son œuvre poétique s’est mérité le prix Octave-Crémazie, le prix Jacques-Poirier et le prix Jean-Noël Pontbriand. Au Noroît, il a publié «Où commence le monde», «Ouvrir une porte sur dix grandes oeuvres de la poésie québécoise du XXe siècle» (collection «Chemins de traverse», 2015), «Carnet d'un improbable été» (2013), «Le livre sur la table» (2009), «Un pont au-dessus du vide» (2005), «Les mêmes pas» (2001), «Lettres d’écorce» (1997, réédité en 2012 avec une préface de David Cantin) et «L’amourable» (1989). Il a également participé au collectif «Le Désaveuglé. Parcours de l’œuvre de Robert Melançon» (collection « Chemins de traverse », 2007). photo de l'auteur : Guylaine Maheux

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire