Votre compte

Ce pourrait être le récit d’un été


Extrait : Morsure du froid Où l'oeil se pose le soir laisse sa trace de solitude. Quand je tire la couverture j'enferme la nuit en mon lit toutes étoiles confondues. J'en appelle au calme du ventre sur le trop-plein du monde. J'ai chaud et froid t'aimer répond à cet azur qui n'arrête pas de m'appeler. L'horizon distancie la marche. L'air du large te ressemble en bleu impertinent.
12,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ce pourrait être le récit d’un été”

Fiche technique

Résumé

Extrait : Morsure du froid Où l'oeil se pose le soir laisse sa trace de solitude. Quand je tire la couverture j'enferme la nuit en mon lit toutes étoiles confondues. J'en appelle au calme du ventre sur le trop-plein du monde. J'ai chaud et froid t'aimer répond à cet azur qui n'arrête pas de m'appeler. L'horizon distancie la marche. L'air du large te ressemble en bleu impertinent.

Biographie d’Annie Molin Vasseur

Annie Molin Vasseur est née en France. Actrice au Living Theater de New York pendant plusieurs années, elle immigre au Canada en 1981. Elle a publié deux romans à L’Hexagone Zéro un et Ciao les violons, ainsi que plusieurs livres de poésie dont Passion puissance 2 aux éditions du Noroît et L’Été, parfois chez Bonfort. Ses textes ont paru dans des revues au Québec et à l’étranger. À la suite de son implication en arts visuels, elle co-fonde la revue Etc Montréal dont elle est une collaboratrice. Elle est membre du comité de rédaction de la revue Arcade. Elle participe à de nombreuses rencontres : colloques, symposiums et lectures de poésie.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire