Votre compte

Cette année-là (1989-1990) : La mémoire court


« La mémoire courte... » reprend les chroniques diffusées dans « Transistor » chaque jour sur France Inter, de septembre 1989 à juillet 1990. L’Histoire ne s’arrête pas. Elle se remonte... Comme on remontait autrefois les réveils à ressort... Elle se remonte pour repartir de plus belle en faisant resurgir les fantômes des décennies passées : l’Union soviétique relit son histoire jusqu’aux années 1900, l’Europe centrale jusqu’aux années quarante et nous-mêmes jusqu’aux années cinquante, en retrouvant un parfum oublié de IVe République avec ses intrigues politiciennes, ses querelles de personnes et ses surprises électorales. Le temps s’enroule : les années cinquante, 60, 70 semblent coller à chaque instant de cette année 90 : l’affaire du tchador, les grèves chez Peugeot, la profanation du cimetière juif de Carpentras, la « révolution » roumaine, la chute du mur de Berlin, Vaclav Havel, naguère écrivain dissident et aujourd’hui chef d’État... L’oubli est une censure qui ne laisse pas de trace. C’est en confrontant le présent au passé, principe de « Transistor », que la mémoire vit et que l’homme reste libre.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Version papier

9,71 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Cette année-là (1989-1990) : La mémoire court”

Fiche technique

Résumé

« La mémoire courte... » reprend les chroniques diffusées dans « Transistor » chaque jour sur France Inter, de septembre 1989 à juillet 1990. L’Histoire ne s’arrête pas. Elle se remonte... Comme on remontait autrefois les réveils à ressort... Elle se remonte pour repartir de plus belle en faisant resurgir les fantômes des décennies passées : l’Union soviétique relit son histoire jusqu’aux années 1900, l’Europe centrale jusqu’aux années quarante et nous-mêmes jusqu’aux années cinquante, en retrouvant un parfum oublié de IVe République avec ses intrigues politiciennes, ses querelles de personnes et ses surprises électorales. Le temps s’enroule : les années cinquante, 60, 70 semblent coller à chaque instant de cette année 90 : l’affaire du tchador, les grèves chez Peugeot, la profanation du cimetière juif de Carpentras, la « révolution » roumaine, la chute du mur de Berlin, Vaclav Havel, naguère écrivain dissident et aujourd’hui chef d’État... L’oubli est une censure qui ne laisse pas de trace. C’est en confrontant le présent au passé, principe de « Transistor », que la mémoire vit et que l’homme reste libre.

Biographie de Philippe Alfonsi

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire