Votre compte

Chant d'amour et de séparation


À partir de son expérience personnelle (la décision, prise dans sa jeunesse, de quitter son Argentine natale pour s’établir en France et y écrire une grande partie de son œuvre en français), l’auteur nous engage dans une méditation sur le thème de la séparation et de l'éloignement. Nombreux sont les sujets abordés (la poésie, la traduction, le visible et l’invisible, le temps, la foi en Dieu, l’amitié et l'admiration que l’auteur porte à Jacqueline Risset), divers les angles et les points de vue, mais unique et vibrante la "voix" de l’auteur qui nous invite à partager le cœur de ses pensées et de ses réflexions. Un livre tout d’intelligence et de sensibilité.

Ce livre est classé dans les catégories :

11,99 €
?

Version papier

9,08 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Chant d'amour et de séparation”

Fiche technique

Résumé

À partir de son expérience personnelle (la décision, prise dans sa jeunesse, de quitter son Argentine natale pour s’établir en France et y écrire une grande partie de son œuvre en français), l’auteur nous engage dans une méditation sur le thème de la séparation et de l'éloignement. Nombreux sont les sujets abordés (la poésie, la traduction, le visible et l’invisible, le temps, la foi en Dieu, l’amitié et l'admiration que l’auteur porte à Jacqueline Risset), divers les angles et les points de vue, mais unique et vibrante la "voix" de l’auteur qui nous invite à partager le cœur de ses pensées et de ses réflexions. Un livre tout d’intelligence et de sensibilité.

Biographie de Silvia Baron Supervielle

Écrivain et traductrice, Silvia Baron Supervielle est née en Argentine. En 1961, elle s’installe à Paris et commence à publier en français quelques années plus tard. Elle a publié une vingtaine de titres – poèmes, essais, romans et récits – et a traduit en particulier Borges, Silvina Ocampo et Arnaldo Calveyra vers le français et Marguerite Yourcenar vers l’espagnol. D’elle, les Éditions Gallimard ont notamment publié L’alphabet du feu (Arcades n° 87), Le pont international (collection blanche, 2011), Lettres à des photographies (collection blanche, 2013).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire