Votre compte

Chères Familles


M et Mme Craignos ont un enfant. Comment vont-ils l’appeler... Il n’y a qu’à demander à JH Oppel... Aristos sans entrailles, chômeurs abrutis, fratrie dégénérée, il faudrait pleurer de tristesse ; on hurle de rire. Quatre nouvelles noires sans pitié pour les personnages.

Extrait de « Tour de table »...

[...] Rapide : ils sont venus, du nord et du sud, ils sont tous là, les de Fourchaume du Pléneuf-Cambronne, et la mama se porte à merveille – bonnes roues (de son fauteuil d’infirme) bon œil (myope il est vrai), sourde comme un pot depuis une dizaine d’années, percluse d’arthrose et l’Alzheimer en phase terminale, mais à part ça tout va bien. Assise à la droite du chef de clan, dodelinant de la perruque, elle serre la main de son mari dans la sienne autant que faire se peut entre ses articulations grippées.
Absorbé, le Patriarche ignore son épouse.
Il dévisage tour-à-tour le troupeau rassemblé autour de la longue table de chêne massif où ses glorieux ancêtres à particule décidaient du sort de l’Occident Chrétien entre deux orgies, levaient des armées de gueux contre-révolutionnaires quand les privilèges étaient menacés, et troussaient à l’occasion l’ancillaire sur la commode en méprisant la lutte des classes (qui finira de toute façon par leur tomber sur le coin du râble).

On connait l’art de Jean Hugues Oppel pour la nouvelle : style rythmé, humour décapant. Ils sont au rendez-vous pour ce recueil sur le thème de la famille. Evidemment chez Oppel, on sera plutôt du côté de chez M et Mme Deglingos. Le sourire est d’office au rendez-vous, comme le plaisir devant les trouvailles de langage et de situation.

Ce livre est classé dans les catégories :

2,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Chères Familles”

Fiche technique

  • Auteur : Jean-Hugues Oppel
  • Éditeur : SKA
  • Collection : Noire Sœur
  • Date de parution : 27/06/20
  • EAN : 9791023408232
  • Format : Multi-format
  • Protection : NC

Résumé

M et Mme Craignos ont un enfant. Comment vont-ils l’appeler... Il n’y a qu’à demander à JH Oppel... Aristos sans entrailles, chômeurs abrutis, fratrie dégénérée, il faudrait pleurer de tristesse ; on hurle de rire. Quatre nouvelles noires sans pitié pour les personnages.

Extrait de « Tour de table »...

[...] Rapide : ils sont venus, du nord et du sud, ils sont tous là, les de Fourchaume du Pléneuf-Cambronne, et la mama se porte à merveille – bonnes roues (de son fauteuil d’infirme) bon œil (myope il est vrai), sourde comme un pot depuis une dizaine d’années, percluse d’arthrose et l’Alzheimer en phase terminale, mais à part ça tout va bien. Assise à la droite du chef de clan, dodelinant de la perruque, elle serre la main de son mari dans la sienne autant que faire se peut entre ses articulations grippées.
Absorbé, le Patriarche ignore son épouse.
Il dévisage tour-à-tour le troupeau rassemblé autour de la longue table de chêne massif où ses glorieux ancêtres à particule décidaient du sort de l’Occident Chrétien entre deux orgies, levaient des armées de gueux contre-révolutionnaires quand les privilèges étaient menacés, et troussaient à l’occasion l’ancillaire sur la commode en méprisant la lutte des classes (qui finira de toute façon par leur tomber sur le coin du râble).

On connait l’art de Jean Hugues Oppel pour la nouvelle : style rythmé, humour décapant. Ils sont au rendez-vous pour ce recueil sur le thème de la famille. Evidemment chez Oppel, on sera plutôt du côté de chez M et Mme Deglingos. Le sourire est d’office au rendez-vous, comme le plaisir devant les trouvailles de langage et de situation.

Biographie de Jean-Hugues Oppel

Né à Paris en 1957, Jean-Hugues Oppel commence sa carrière dans le cinéma en tant qu'assistant caméra, et collabore notamment avec Ariel Zeitoun, Bertrand Tavernier et Roman Polanski. Il publie son premier polar dans la Série noire de Gallimard en 1983 : Cabine et Gunn. Suivront, notamment, Barjot (1987), Zaune (1991) ; chez Rivages/Noir : Ambernave (1995, Grand Prix de Littérature policière), Ténèbre (1998, Prix Sang d'encre)...

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire