Votre compte

Chronique des sentiments (Tome 1) - Histoires de base

Jean-Pierre Morel (translator)

Anne Gaudu (translator)

Herbert Holl (translator)

Hilda Inderwildi (translator)

Alexander Neumann (translator)

Vincent Pauval (translator)

Kza Han (translator)


"Ce dont les hommes ont besoin au cours de leurs vies, c'est d'orientation. Comme il en faut aux bateaux. Telle est la fonction d'un si gros livre : que l'on compare, se sente repoussé ou attiré. Un livre est comme un miroir. [...] L'orientation subjective – savoir à quoi me fier, ce que je dois craindre, ce qui sous-tend les actes volontaires – donne ce courant de fond, que le temps qui court n'altère en rien et qui constitue la vraie chronique. Ces histoires nous parlent d'aujourd'hui et d'événements qui remontent à douze mille ans, autrement dit de la flotte russe qui, en 2015, barbote dans les eaux de la mer Noire au large de Sébastopol, et d'Ovide qui vint jadis sur ces rives continuer l'écriture de ses Métamorphoses. Et cependant l'être humain évolue si peu. Pour moi, la bibliothèque d'Alexandrie brûle encore de nos jours. C'est cela qui, à mon sens, vaut la peine d'être raconté." Alexander Kluge.

Ce livre est classé dans les catégories :

21,99 €
?

Version papier

30,00 €

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Chronique des sentiments (Tome 1) - Histoires de base”

Fiche technique

Résumé

"Ce dont les hommes ont besoin au cours de leurs vies, c'est d'orientation. Comme il en faut aux bateaux. Telle est la fonction d'un si gros livre : que l'on compare, se sente repoussé ou attiré. Un livre est comme un miroir. [...] L'orientation subjective – savoir à quoi me fier, ce que je dois craindre, ce qui sous-tend les actes volontaires – donne ce courant de fond, que le temps qui court n'altère en rien et qui constitue la vraie chronique. Ces histoires nous parlent d'aujourd'hui et d'événements qui remontent à douze mille ans, autrement dit de la flotte russe qui, en 2015, barbote dans les eaux de la mer Noire au large de Sébastopol, et d'Ovide qui vint jadis sur ces rives continuer l'écriture de ses Métamorphoses. Et cependant l'être humain évolue si peu. Pour moi, la bibliothèque d'Alexandrie brûle encore de nos jours. C'est cela qui, à mon sens, vaut la peine d'être raconté." Alexander Kluge.

Biographie d’Alexander Kluge

Alexander Kluge, né en 1932 à Halberstadt en Saxe-Anhalt, est un réalisateur et écrivain allemand. Si l'on connaît bien en France son œuvre cinématographique, notamment Anita G et Les Artistes sous le chapiteau : perplexes, tous deux primés à Venise, on sait moins qu'il est l'auteur d'une abondante production littéraire réunie pour l'essentiel dans Chronique des sentiments. Nous entreprenons ici la publication systématique de cette œuvre déterminante. Elle s'étendra sur plusieurs volumes.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire