Votre compte

Citoyen sans frontières


     Etre partout sans être enfermé nulle part, telle pourrait être la devise de Stéphane Hessel. Homme d’engagement et de culture, ce grand résistant devenu ambassadeur de France est avant tout un citoyen du monde.
     Entré dans la carrière diplomatique après la Seconde Guerre mondiale, il fut un des pionniers de l’ONU et de la Déclaration universelle des droits de l’homme, dont on célèbre en 2008 le 60e anniversaire.
     Né à Berlin en 1917, fils de l’écrivain Franz Hessel et de Helen Grund – le couple anticonformiste immortalisé par le film Jules et Jim –, il a été de tous les combats du xxe siècle : le Front populaire, la France libre, la décolonisation, le tiers-mondisme, le mendésisme, avec pour boussole un humanisme exigeant et une conscience européenne chevillée au corps.
     A quatre-vingt-dix ans, Stéphane Hessel reste un militant prompt à se mobiliser pour défendre la cause des sans-papiers, celle des peuples de Palestine et de Birmanie, ou pour lancer, aux côtés de Michel Rocard et d’Edgar Morin, un « Collegium international » visant à définir une nouvelle éthique universelle de civilisation.
     La destinée de ce juste est aussi l’une des plus romanesques qui soient.

     Jean-Michel Helvig est journaliste. Il a travaillé pendant vingt-cinq ans à Libération où il a été chef du service politique, directeur adjoint de la rédaction et éditorialiste.

Ce livre est classé dans les catégories :

8,49 €
?

Version papier

15,60 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Citoyen sans frontières”

Fiche technique

Résumé

     Etre partout sans être enfermé nulle part, telle pourrait être la devise de Stéphane Hessel. Homme d’engagement et de culture, ce grand résistant devenu ambassadeur de France est avant tout un citoyen du monde.
     Entré dans la carrière diplomatique après la Seconde Guerre mondiale, il fut un des pionniers de l’ONU et de la Déclaration universelle des droits de l’homme, dont on célèbre en 2008 le 60e anniversaire.
     Né à Berlin en 1917, fils de l’écrivain Franz Hessel et de Helen Grund – le couple anticonformiste immortalisé par le film Jules et Jim –, il a été de tous les combats du xxe siècle : le Front populaire, la France libre, la décolonisation, le tiers-mondisme, le mendésisme, avec pour boussole un humanisme exigeant et une conscience européenne chevillée au corps.
     A quatre-vingt-dix ans, Stéphane Hessel reste un militant prompt à se mobiliser pour défendre la cause des sans-papiers, celle des peuples de Palestine et de Birmanie, ou pour lancer, aux côtés de Michel Rocard et d’Edgar Morin, un « Collegium international » visant à définir une nouvelle éthique universelle de civilisation.
     La destinée de ce juste est aussi l’une des plus romanesques qui soient.

     Jean-Michel Helvig est journaliste. Il a travaillé pendant vingt-cinq ans à Libération où il a été chef du service politique, directeur adjoint de la rédaction et éditorialiste.

Biographie de Stéphane Hessel

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire