Votre compte

Comment il ne faut pas écrire


Antoine Albalat (1856-1935) est un grand critique littéraire, injustement oublié. Il s’en prend ici à ce qui est devenu le mal de notre siècle, ce « mal d’écrire » qui commençait déjà à faire des ravages à son époque : « La littérature a été le refuge de ceux qui pensaient que tout le monde pouvait écrire, puisque tout le monde avait pu s’instruire. » Or, il ne suffit pas, pour s’autoriser à écrire, d’avoir quelque chose à dire ! La forme importe autant, sinon plus, que le fond. Albalat relève impitoyablement tous les tics d’écriture, y compris ceux des grands auteurs, mais c’est le style en apparence profond et savant qui l’irrite le plus, tout particulièrement le jargon innommable qu’affectionnent psychologues et philosophes. Avant donc d’enseigner à bien écrire, il convient de montrer Comment il ne faut pas écrire. Une leçon de mots qui est aussi une leçon de choses !

Ce livre est classé dans les catégories :

2,99 €
?

Version papier

4,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier. Lisez ce livre en un clic avec une liseuse TEA ou le logiciel TEA Ebook.

Pour lire ce livre ou le charger sur un autre support (Sony…) un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Comment il ne faut pas écrire”

Fiche technique

Résumé

Antoine Albalat (1856-1935) est un grand critique littéraire, injustement oublié. Il s’en prend ici à ce qui est devenu le mal de notre siècle, ce « mal d’écrire » qui commençait déjà à faire des ravages à son époque : « La littérature a été le refuge de ceux qui pensaient que tout le monde pouvait écrire, puisque tout le monde avait pu s’instruire. » Or, il ne suffit pas, pour s’autoriser à écrire, d’avoir quelque chose à dire ! La forme importe autant, sinon plus, que le fond. Albalat relève impitoyablement tous les tics d’écriture, y compris ceux des grands auteurs, mais c’est le style en apparence profond et savant qui l’irrite le plus, tout particulièrement le jargon innommable qu’affectionnent psychologues et philosophes. Avant donc d’enseigner à bien écrire, il convient de montrer Comment il ne faut pas écrire. Une leçon de mots qui est aussi une leçon de choses !

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire