Votre compte

Comprendre la mondialisation II


Après l'économie, nous continuons à explorer les multiples composants de la mondialisation. Des analystes politiques nous éclairent sur les mutations en cours : le rôle des États face à l'émancipation des forces économiques, le jeu des organisations supranationales, l'avenir de la démocratie à l'ère du global, les formes d'appropriation ou de rejet de la mondialisation par les citoyens... Citoyens du monde, mondialité... L'explosion des nouvelles technologies de l'information et de la communication ayant aboli le temps et la distance, l'humanité a désormais conscience de son appartenance à un monde commun. En émergera-t-il pour autant une « société-monde » ? La communication en réseaux, l'information mondialisée, la transmission numérique immédiate des savoirs risquent-elles au contraire d'engendrer fragmentation et isolement ? Quels mécanismes d'inclusion et d'exclusion sont à l'œuvre ? La mondialisation est-elle convergente, homogénéisation des modes de vie et des cultures ? Réduit-elle ou exalte-t-elle les particularismes ? La diversité culturelle y a-t-elle place ? Durant tous ces questionnements, nous sommes guidés par des spécialistes de l'information, de la communication, de l'anthropologie, des langues, de la musique, de la culture. Géographes, urbanistes et sociologues nous aident à comprendre comment l'économie détermine l'espace mondial, ses territoires et ses parcours. Avec eux, nous abordons le paradoxe de la mondialisation, qui unifie le monde tout en maintenant des lieux séparés et autonomes, nous appréhendons la dynamique de ce processus évolutif et complexe. « Le temps du monde fini commence » pressentait Paul Valéry. C'était en 1931.

Ce livre est classé dans les catégories :

0,00 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Comprendre la mondialisation II”

Fiche technique

Résumé

Après l'économie, nous continuons à explorer les multiples composants de la mondialisation. Des analystes politiques nous éclairent sur les mutations en cours : le rôle des États face à l'émancipation des forces économiques, le jeu des organisations supranationales, l'avenir de la démocratie à l'ère du global, les formes d'appropriation ou de rejet de la mondialisation par les citoyens... Citoyens du monde, mondialité... L'explosion des nouvelles technologies de l'information et de la communication ayant aboli le temps et la distance, l'humanité a désormais conscience de son appartenance à un monde commun. En émergera-t-il pour autant une « société-monde » ? La communication en réseaux, l'information mondialisée, la transmission numérique immédiate des savoirs risquent-elles au contraire d'engendrer fragmentation et isolement ? Quels mécanismes d'inclusion et d'exclusion sont à l'œuvre ? La mondialisation est-elle convergente, homogénéisation des modes de vie et des cultures ? Réduit-elle ou exalte-t-elle les particularismes ? La diversité culturelle y a-t-elle place ? Durant tous ces questionnements, nous sommes guidés par des spécialistes de l'information, de la communication, de l'anthropologie, des langues, de la musique, de la culture. Géographes, urbanistes et sociologues nous aident à comprendre comment l'économie détermine l'espace mondial, ses territoires et ses parcours. Avec eux, nous abordons le paradoxe de la mondialisation, qui unifie le monde tout en maintenant des lieux séparés et autonomes, nous appréhendons la dynamique de ce processus évolutif et complexe. « Le temps du monde fini commence » pressentait Paul Valéry. C'était en 1931.

Biographie de Sylvain Allemand

Directeur de recherche au CNRS, ancien directeur du Centre d'études et de recherches internationales de Sciences-Po, professeur invité à l'université de Turin, Jean-François Bayart est un spécialiste de politique comparée. Il est l'auteur de plusieurs essais, dont L'Illusion identitaire ( Fayard, 1996) et Le Gouvernement du monde (2004).

Françoise Benhamou, économiste, professeur à l'université de Rouen et chercheur au Centre d'économie de la Sorbonne, est notamment l'auteur de L'Économie de la culture (La Découverte, 5e éd. 2004) et de L'Économie du star-system (Odile Jacob, 2002).

Rédacteur en chef à RFI, Olivier Da Lage a commencé son parcours professionnel comme correspondant dans le Golfe, basé à Bahreïn. Il a consacré de nombreux ouvrages et articles à la Péninsule arabique ainsi que, plus récemment, à l’Inde (L’Inde de A à Z, avec Nina Da Lage paru chez André Versaille Éditeur et Aujourd’hui l’Inde, en collaboration avec Tirthankar Chanda, publié chez Casterman).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire