Votre compte

Confessions ( Confessions, Tome 1 nouvelle édition 2012)


Edition enrichie (introduction, notes)

Ces six premiers livres sont le récit de formation du jeune Jean-Jacques, orphelin de mère et fils d’un modeste horloger genevois. Nous retrouvons ici les scènes fameuses que Rousseau a choisies pour nous donner à lire sa nature véritable : la fessée de Mlle Lambercier, le ruban volé, la rencontre avec Mme de Warens, mère et maîtresse tout ensemble… D’aveu en aveu, de découverte en découverte, l’écrivain se peint comme il se voit et comme il veut que nous le voyions. Dans Les Confessions, qui paraissent en 1782, quatre ans après la mort de leur auteur, un territoire tout personnel s’invente où, à l’écriture de l’aveu, viennent se mêler la fantaisie du romancier, le souvenir des vieux mémoires d’aristocrates, sans oublier le goût du siècle pour les romans-mémoires : « Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple », écrit Rousseau, et ce qu’il inaugure en effet, c’est un genre littéraire nouveau, celui de l’autobiographie, dont le mot même n’apparaîtra que cinquante ans plus tard.

Nouvelle édition 2012.

Édition de François Raviez.

3,49 €
?

Version papier

3,90 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Confessions ( Confessions, Tome 1 nouvelle édition 2012)”

Fiche technique

Résumé

Edition enrichie (introduction, notes)

Ces six premiers livres sont le récit de formation du jeune Jean-Jacques, orphelin de mère et fils d’un modeste horloger genevois. Nous retrouvons ici les scènes fameuses que Rousseau a choisies pour nous donner à lire sa nature véritable : la fessée de Mlle Lambercier, le ruban volé, la rencontre avec Mme de Warens, mère et maîtresse tout ensemble… D’aveu en aveu, de découverte en découverte, l’écrivain se peint comme il se voit et comme il veut que nous le voyions. Dans Les Confessions, qui paraissent en 1782, quatre ans après la mort de leur auteur, un territoire tout personnel s’invente où, à l’écriture de l’aveu, viennent se mêler la fantaisie du romancier, le souvenir des vieux mémoires d’aristocrates, sans oublier le goût du siècle pour les romans-mémoires : « Je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple », écrit Rousseau, et ce qu’il inaugure en effet, c’est un genre littéraire nouveau, celui de l’autobiographie, dont le mot même n’apparaîtra que cinquante ans plus tard.

Nouvelle édition 2012.

Édition de François Raviez.

Biographie de Jean-Jacques Rousseau

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire