Votre compte

Croisière


En choisissant en 1952 de donner une nouvelle traduction du premier roman de Virginia Woolf The Voyage Out, le grand poète et traducteur Armel Guerne (à qui l'on doit aussi une magistrale version française de Moby Dick) a souhaité donner à lire au plus large public ce texte fondateur de l’auteur de Mrs. Dalloway. Car sous son aspect de satire sociale l’histoire de la jeune Rachel Vinrace est un véritable roman d’apprentissage aux accents autobiographiques évidents. Lorsqu’elle s’embarque pour l’Amérique du Sud sur le bateau de son père, Rachel n’imagine pas que ce voyage commencé sous des traits enchanteurs sera celui des illusions perdues. Certes Mr. et Mrs. Dalloway sont des passagers charmants, certes à l’arrivée en Argentine ce ne seront que bals, baisers et même l’amour. Mais sous la beauté que de noirceurs, les apparences vont vite se fissurer pour laisser la place aux thèmes favoris de l’auteur : désir de capter ce qui existe derrière les choses, une subtile proximité avec la mort. Rachel va tomber malade, se sentira immergée dans un puits d’eau visqueuse. Mais elle entendra aussi cette phrase : « Jamais deux êtres n’ont été aussi heureux que nous l’avons été. » Cette phrase, c’est celle que l’auteur d’Une chambre à soi écrira à son mari Leonard Woolf à la veille de son suicide. E.M. Forster a, dès sa parution, salué Croisière comme « un roman qui n’a peur de rien ».

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Version papier

8,20 €

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Croisière”

Fiche technique

Résumé

En choisissant en 1952 de donner une nouvelle traduction du premier roman de Virginia Woolf The Voyage Out, le grand poète et traducteur Armel Guerne (à qui l'on doit aussi une magistrale version française de Moby Dick) a souhaité donner à lire au plus large public ce texte fondateur de l’auteur de Mrs. Dalloway. Car sous son aspect de satire sociale l’histoire de la jeune Rachel Vinrace est un véritable roman d’apprentissage aux accents autobiographiques évidents. Lorsqu’elle s’embarque pour l’Amérique du Sud sur le bateau de son père, Rachel n’imagine pas que ce voyage commencé sous des traits enchanteurs sera celui des illusions perdues. Certes Mr. et Mrs. Dalloway sont des passagers charmants, certes à l’arrivée en Argentine ce ne seront que bals, baisers et même l’amour. Mais sous la beauté que de noirceurs, les apparences vont vite se fissurer pour laisser la place aux thèmes favoris de l’auteur : désir de capter ce qui existe derrière les choses, une subtile proximité avec la mort. Rachel va tomber malade, se sentira immergée dans un puits d’eau visqueuse. Mais elle entendra aussi cette phrase : « Jamais deux êtres n’ont été aussi heureux que nous l’avons été. » Cette phrase, c’est celle que l’auteur d’Une chambre à soi écrira à son mari Leonard Woolf à la veille de son suicide. E.M. Forster a, dès sa parution, salué Croisière comme « un roman qui n’a peur de rien ».

Biographie de Virginia Woolf

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire