Votre compte

Cultures pérennes tropicales


Dans toutes les régions tropicales humides, la diversification des cultures pérennes tropicales (cacaoyer, caféier, cocotier, hévéa, palmier à huile, arbres plantés pour le bois d’œuvre) progresse, comme une nécessité incontournable, En effet, la monoculture, fortement encouragée par les gouvernements depuis les années 1960, a conduit à une crise socio-économique majeure. Pourquoi et quand se déclenchent ces processus de diversification ? Quel type de planteur est concerné ? Quelles sont les contraintes à la diversification ? Comment interfèrent les politiques publiques et les actions privées ? Quelles sont les évolutions des cultures et des systèmes agricoles ? D’après les auteurs de cet ouvrage, la diversification répond certes aux risques des marchés, mais le facteur le plus important est celui de l’épuisement des ressources. Lié au changement écologique (baisse de fertilité du sol, maladies, enherbement), ce facteur structurel survient à la fin de chaque cycle de monoculture, suscitant l’adoption d’une nouvelle spéculation. Par ailleurs, la diversification est encouragée par les politiques publiques mais aussi de plus en plus par les industriels privés. En effet, leurs projets de plantation étant en concurrence pour les ressources en terre en voie de raréfaction, ils améliorent l’attractivité de leur secteur via une contractualisation avec les planteurs (offre des plants améliorés, conseils technique, crédit, débouchés). Enfin, la situation des acteurs (retour des jeunes au village, rôle de la main-d’œuvre, investissement des cadres, pression foncière, âge de l’exploitant) joue aussi sur cette évolution. En abordant la diversification à travers 15 études de cas localisées en Afrique, en Amérique centrale et en Asie du Sud-Est, les auteurs nous permettent de mieux comprendre les économies de plantations familiales et leurs évolutions récentes.
Cet ouvrage s’adresse aux professionnels des filières des cultures tropicales ainsi qu’aux agents des organisations impliquées dans les projets pour les planteurs, et aux scientifiques travaillant sur ces questions agro-économiques et écologiques dans les régions tropicales humides.

Ce livre est classé dans les catégories :

34,99 €
?

Version papier

50,00 €

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Cultures pérennes tropicales”

Fiche technique

Résumé

Dans toutes les régions tropicales humides, la diversification des cultures pérennes tropicales (cacaoyer, caféier, cocotier, hévéa, palmier à huile, arbres plantés pour le bois d’œuvre) progresse, comme une nécessité incontournable, En effet, la monoculture, fortement encouragée par les gouvernements depuis les années 1960, a conduit à une crise socio-économique majeure. Pourquoi et quand se déclenchent ces processus de diversification ? Quel type de planteur est concerné ? Quelles sont les contraintes à la diversification ? Comment interfèrent les politiques publiques et les actions privées ? Quelles sont les évolutions des cultures et des systèmes agricoles ? D’après les auteurs de cet ouvrage, la diversification répond certes aux risques des marchés, mais le facteur le plus important est celui de l’épuisement des ressources. Lié au changement écologique (baisse de fertilité du sol, maladies, enherbement), ce facteur structurel survient à la fin de chaque cycle de monoculture, suscitant l’adoption d’une nouvelle spéculation. Par ailleurs, la diversification est encouragée par les politiques publiques mais aussi de plus en plus par les industriels privés. En effet, leurs projets de plantation étant en concurrence pour les ressources en terre en voie de raréfaction, ils améliorent l’attractivité de leur secteur via une contractualisation avec les planteurs (offre des plants améliorés, conseils technique, crédit, débouchés). Enfin, la situation des acteurs (retour des jeunes au village, rôle de la main-d’œuvre, investissement des cadres, pression foncière, âge de l’exploitant) joue aussi sur cette évolution. En abordant la diversification à travers 15 études de cas localisées en Afrique, en Amérique centrale et en Asie du Sud-Est, les auteurs nous permettent de mieux comprendre les économies de plantations familiales et leurs évolutions récentes.
Cet ouvrage s’adresse aux professionnels des filières des cultures tropicales ainsi qu’aux agents des organisations impliquées dans les projets pour les planteurs, et aux scientifiques travaillant sur ces questions agro-économiques et écologiques dans les régions tropicales humides.

Biographie de François Ruf

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire