Votre compte

Dans quelle société vivons-nous ?


L'idée de société a longtemps fondé la cohérence et l'unité de la vie sociale des Etats-nations industriels et modernes. Cette représentation affirmait aussi l'unité de l'acteur et du système, de la subjectivité et de l'objectivité. Aujourd'hui, cette idée s'éloigne de nous quand la société cesse d'être dominée par l'industrie, quand la modernité déçoit, quand la subjectivité, égoïste ou morale, s'impose, quand les Etats-nations ne sont plus identifiables à "la société".

Pour autant, l'idée de société ne peut pas être abandonnée. Non pour céder aux nostalgies républicaines ou communautaires, mais parce que la vie sociale est désormais ce que nous en faisons à travers la représentation que nous en construisons dans les conflits sociaux, sur les scènes médiatiques et dans la vie politique. Les promesses de la modernité se sont réalisées au prix de la mort de quelques illusions. La vie sociale est une production continue, une "volonté", quand l'objectivité du monde ne peut plus fonder l'unité de nos expériences.

Ce livre est classé dans les catégories :

15,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Dans quelle société vivons-nous ?”

Fiche technique

Résumé

L'idée de société a longtemps fondé la cohérence et l'unité de la vie sociale des Etats-nations industriels et modernes. Cette représentation affirmait aussi l'unité de l'acteur et du système, de la subjectivité et de l'objectivité. Aujourd'hui, cette idée s'éloigne de nous quand la société cesse d'être dominée par l'industrie, quand la modernité déçoit, quand la subjectivité, égoïste ou morale, s'impose, quand les Etats-nations ne sont plus identifiables à "la société".

Pour autant, l'idée de société ne peut pas être abandonnée. Non pour céder aux nostalgies républicaines ou communautaires, mais parce que la vie sociale est désormais ce que nous en faisons à travers la représentation que nous en construisons dans les conflits sociaux, sur les scènes médiatiques et dans la vie politique. Les promesses de la modernité se sont réalisées au prix de la mort de quelques illusions. La vie sociale est une production continue, une "volonté", quand l'objectivité du monde ne peut plus fonder l'unité de nos expériences.

Biographie de François Dubet

François Dubet est professeur de sociologie à l'université de Bordeaux II et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales. Il a publié de nombreux ouvrages dont Dans quelle société vivons-nous ? (avec Danilo Martuccelli, Seuil, 2000), Le Déclin de l'institution (Seuil, 2002) et Injustices (Seuil, 2006).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire