Votre compte

De l'engagement en éducation


Que font les éducateurs et à quoi servent-ils ne parviennent pas à instruire à intégrer ou à ramener dans la normalité ? Avide de réussite et inquiète face au présent, l’opinion publique réclame une éducation efficace et centrée sur des fins immédiates. Conscient de cette pression, mais aussi du danger qu’elle contient, cet essai prend le risque d’affirmer que le modèle de référence en éducation n’est pas dispositif imaginé par Jean-Jacques Rousseau, qui mène à la réussite d’Émile, mais les inventions tâtonnantes de Itard qui conduisent au « formidable échec » de l’éducation de Victor, l’enfant sauvage de l’Aveyron. D’aucuns verront là une provocation. D’autres y trouveront la preuve d’un complot, mené par les pédagogues, afin de niveler l’éducation par le bas. Plus simplement, l’auteur fait de la rencontre avec l’enfant réel la condition nécessaire d’un engagement dans l’éducation Ce parti pris le conduit à dire que le matérialisme est le passage obligé vers l’adoption d’une posture pédagogique. Celui-ci n’est ni un athéisme ni une représentation totalisante de monde, mais une forme de pensée qui fait de l’homme le principe de sa propre illumination et l’accompagne sur le chemin d’une plus grande liberté.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “De l'engagement en éducation”

Fiche technique

Résumé

Que font les éducateurs et à quoi servent-ils ne parviennent pas à instruire à intégrer ou à ramener dans la normalité ? Avide de réussite et inquiète face au présent, l’opinion publique réclame une éducation efficace et centrée sur des fins immédiates. Conscient de cette pression, mais aussi du danger qu’elle contient, cet essai prend le risque d’affirmer que le modèle de référence en éducation n’est pas dispositif imaginé par Jean-Jacques Rousseau, qui mène à la réussite d’Émile, mais les inventions tâtonnantes de Itard qui conduisent au « formidable échec » de l’éducation de Victor, l’enfant sauvage de l’Aveyron. D’aucuns verront là une provocation. D’autres y trouveront la preuve d’un complot, mené par les pédagogues, afin de niveler l’éducation par le bas. Plus simplement, l’auteur fait de la rencontre avec l’enfant réel la condition nécessaire d’un engagement dans l’éducation Ce parti pris le conduit à dire que le matérialisme est le passage obligé vers l’adoption d’une posture pédagogique. Celui-ci n’est ni un athéisme ni une représentation totalisante de monde, mais une forme de pensée qui fait de l’homme le principe de sa propre illumination et l’accompagne sur le chemin d’une plus grande liberté.

Biographie de Philippe Gaberan

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire