Votre compte

Défaillances systèmes


Défaillances systèmes, la première des quatre novellas qui forment « Journal d’un AssaSynth », a reçu : • Le Prix Hugo de la meilleure novella en 2018 • Le Prix Nebula de la meilleure novella en 2018 • Lauréat du Prix Locus de la meilleure novella en 2018 • Lauréat du Prix Alex en 2018

« J’aurais pu faire un carnage dès l’instant où j’ai piraté mon module superviseur ; en tout cas, si je n’avais pas découvert un accès au bouquet de chaînes de divertissement relayées par les satellites de la compagnie. 35 000 heures plus tard, aucun meurtre à signaler, mais, à vue de nez, un peu moins de 35 000 heures de films, de séries, de lectures, de jeux et de musique consommés. Comme impitoyable machine à tuer, on peut difficilement faire pire. »

Et quand notre androïde de sécurité met au jour un complot visant à éliminer les clients qu’il est censé protéger, il ne recule ni devant le sabotage ni devant l’assassinat ; il s’interpose même face au danger, quitte à y laisser des morceaux.

Martha Wells signe avec cette série un récit tout en ironie et en sensibilité sur l’éveil à la conscience et l’exercice du libre arbitre.

Ce livre est classé dans les catégories :

5,99 €
Sortie prévue le 25/04/19. ?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Défaillances systèmes”

Fiche technique

Résumé

Défaillances systèmes, la première des quatre novellas qui forment « Journal d’un AssaSynth », a reçu : • Le Prix Hugo de la meilleure novella en 2018 • Le Prix Nebula de la meilleure novella en 2018 • Lauréat du Prix Locus de la meilleure novella en 2018 • Lauréat du Prix Alex en 2018

« J’aurais pu faire un carnage dès l’instant où j’ai piraté mon module superviseur ; en tout cas, si je n’avais pas découvert un accès au bouquet de chaînes de divertissement relayées par les satellites de la compagnie. 35 000 heures plus tard, aucun meurtre à signaler, mais, à vue de nez, un peu moins de 35 000 heures de films, de séries, de lectures, de jeux et de musique consommés. Comme impitoyable machine à tuer, on peut difficilement faire pire. »

Et quand notre androïde de sécurité met au jour un complot visant à éliminer les clients qu’il est censé protéger, il ne recule ni devant le sabotage ni devant l’assassinat ; il s’interpose même face au danger, quitte à y laisser des morceaux.

Martha Wells signe avec cette série un récit tout en ironie et en sensibilité sur l’éveil à la conscience et l’exercice du libre arbitre.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire