Votre compte

Défaire le capitalisme, refaire la démocratie


Le monde change mais la science économique évolue peu. Le capitalisme menace la démocratie qui ne parvient plus à le réguler. Ces deux constats sont à l’origine de cet ouvrage. Partant des initiatives citoyennes qui s'opposent au capitalisme, les auteurs construisent une nouvelle vision du vivre ensemble : se défaire de la représentation libérale de l’économie pour bâtir une démocratie écologique et solidaire grâce à la délibération dans l’espace public. En effet, la meilleure façon de favoriser la liberté de chacun est de créer une intelligence collective basée sur la participation de tous. Le délibéralisme est une construction théorique qui articule une réflexion économique (la délibération comme principe d’allocation des ressources), une théorie politique (la démocratie radicale) et un nouveau cadre symbolique (l’épistémologie de la complexité). À l’heure où la critique antisystème nourrit les ennemis de la démocratie, il est temps de passer de la déconstruction à la reconstruction, de la mise en lumière des dysfonctionnements réguliers à l’éclairage des fonctionnements alternatifs, de la soumission au désespoir du réel à l’espérance constructive de l’utopie. La tâche la plus urgente du chercheur est d’ouvrir, à nouveau, l’espace des possibles. 

Ce livre est classé dans les catégories :

20,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Défaire le capitalisme, refaire la démocratie”

Fiche technique

Résumé

Le monde change mais la science économique évolue peu. Le capitalisme menace la démocratie qui ne parvient plus à le réguler. Ces deux constats sont à l’origine de cet ouvrage. Partant des initiatives citoyennes qui s'opposent au capitalisme, les auteurs construisent une nouvelle vision du vivre ensemble : se défaire de la représentation libérale de l’économie pour bâtir une démocratie écologique et solidaire grâce à la délibération dans l’espace public. En effet, la meilleure façon de favoriser la liberté de chacun est de créer une intelligence collective basée sur la participation de tous. Le délibéralisme est une construction théorique qui articule une réflexion économique (la délibération comme principe d’allocation des ressources), une théorie politique (la démocratie radicale) et un nouveau cadre symbolique (l’épistémologie de la complexité). À l’heure où la critique antisystème nourrit les ennemis de la démocratie, il est temps de passer de la déconstruction à la reconstruction, de la mise en lumière des dysfonctionnements réguliers à l’éclairage des fonctionnements alternatifs, de la soumission au désespoir du réel à l’espérance constructive de l’utopie. La tâche la plus urgente du chercheur est d’ouvrir, à nouveau, l’espace des possibles. 

Biographie d’eric DACHEUX

Éric Dacheux est professeur des universités en sciences de l’information et de la communication à l’université Clermont Auvergne où il a fondé le laboratoire Communication et solidarité. Il est membre du comité d’action et de gestion du Réseau interuniversitaire de l’économie sociale et solidaire (RIUESS). Daniel Goujon est maître de conférences en sciences économiques à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne (IUT de Roanne). Il est membre du laboratoire Image, société, territoire, homme, mémoire, environnement (ISTHME-EVS UMR 5600 CNRS).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire