Votre compte

Demeures de l'esprit X France V Ile de France


Le dixième volume des Demeures de l’esprit est aussi le cinquième de la série française et, après le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, le Nord-Est et le Sud-Est, il est consacré aux maisons d’écrivains, d’artistes, de compositeurs, d’inventeurs ou de grands intellectuels de la région parisienne, plus exactement de l’Île-de-France, moins Paris.
De ces maisons, la plus fidèle à son grand homme, et sans doute la plus séduisante, est celle de Ravel à Montfort-l’Amaury. Parmi les demeures de musiciens, elle n’a pas de mal à l’emporter sur la maison natale de Debussy à Saint-Germain-en-Laye, qui n’est hélas qu’un musée, flanquée d’un office du tourisme. Le Prieuré de Maurice Denis, dans la même ville, est lui aussi un musée plus qu’une habitation mais dans son cas c’est plus légitime, les œuvres d’art y abondent, de même qu’à Meudon chez Rodin, non loin de là. Et si la muséification a frappé un peu trop fort, sans les dépouiller tout à fait de leur charme et de leur intérêt, la maison de Mallarmé à Valvins ou celle de Cocteau à Milly-la-Forêt, elle a laissé intacte celle de Foujita à Villiers-le-Bâcle ou celle de Pierre Mac Orlan à Saint-Cyr-sur-Morin.
La plus modeste est probablement celle où naquit Louis Braille à Coupvray, près de Meaux ; la plus fastueuse est sans doute la Vallée-aux-Loups, à Châtenay-Malabry, où Chateaubriand mena grand train dix années durant. Celle d’Aragon et d’Elsa Triolet à Saint-Arnoult-en-Yvelines est un vaste moulin ; celle de François Mauriac à Vémars est devenue la mairie du village. Rosa Bonheur habitait un château nommé By, à Thomery ; Jean-Jacques Rousseau une maison de poupée à Montmorency. Daubigny vivait en bourgeois à Auvers-sur-Oise, Jean-François Millet en rapin à Barbizon. À Bossuet un palais épiscopal, dans Meaux ; à Tourgueniev une datcha à Bougival, avec vue sur Pauline Viardot, dont le manoir est en contrebas. Quant au pauvre Alexandre Dumas, non loin de là, à Port-Marly, il ne profita que quelques mois de son opulente folie, Monte-Cristo.

Table détaillée des sites en fin de volume avec appréciations et renseignements pratiques.

Ce livre est classé dans les catégories :

33,99 €
?

Version papier

34,50 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier. Lisez ce livre en un clic avec une liseuse TEA ou le logiciel TEA Ebook.

Pour lire ce livre ou le charger sur un autre support (Sony…) un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Demeures de l'esprit X France V Ile de France”

Fiche technique

Résumé

Le dixième volume des Demeures de l’esprit est aussi le cinquième de la série française et, après le Sud-Ouest, le Nord-Ouest, le Nord-Est et le Sud-Est, il est consacré aux maisons d’écrivains, d’artistes, de compositeurs, d’inventeurs ou de grands intellectuels de la région parisienne, plus exactement de l’Île-de-France, moins Paris.
De ces maisons, la plus fidèle à son grand homme, et sans doute la plus séduisante, est celle de Ravel à Montfort-l’Amaury. Parmi les demeures de musiciens, elle n’a pas de mal à l’emporter sur la maison natale de Debussy à Saint-Germain-en-Laye, qui n’est hélas qu’un musée, flanquée d’un office du tourisme. Le Prieuré de Maurice Denis, dans la même ville, est lui aussi un musée plus qu’une habitation mais dans son cas c’est plus légitime, les œuvres d’art y abondent, de même qu’à Meudon chez Rodin, non loin de là. Et si la muséification a frappé un peu trop fort, sans les dépouiller tout à fait de leur charme et de leur intérêt, la maison de Mallarmé à Valvins ou celle de Cocteau à Milly-la-Forêt, elle a laissé intacte celle de Foujita à Villiers-le-Bâcle ou celle de Pierre Mac Orlan à Saint-Cyr-sur-Morin.
La plus modeste est probablement celle où naquit Louis Braille à Coupvray, près de Meaux ; la plus fastueuse est sans doute la Vallée-aux-Loups, à Châtenay-Malabry, où Chateaubriand mena grand train dix années durant. Celle d’Aragon et d’Elsa Triolet à Saint-Arnoult-en-Yvelines est un vaste moulin ; celle de François Mauriac à Vémars est devenue la mairie du village. Rosa Bonheur habitait un château nommé By, à Thomery ; Jean-Jacques Rousseau une maison de poupée à Montmorency. Daubigny vivait en bourgeois à Auvers-sur-Oise, Jean-François Millet en rapin à Barbizon. À Bossuet un palais épiscopal, dans Meaux ; à Tourgueniev une datcha à Bougival, avec vue sur Pauline Viardot, dont le manoir est en contrebas. Quant au pauvre Alexandre Dumas, non loin de là, à Port-Marly, il ne profita que quelques mois de son opulente folie, Monte-Cristo.

Table détaillée des sites en fin de volume avec appréciations et renseignements pratiques.

Biographie de Renaud Camus

Né en 1946, Renaud Camus, ancien pensionnaire de la Villa Médicis, est fait Officier des Arts et des Lettres en 1995. En 1996, il reçoit de l'Unesco la médaille Picasso en vermeil pour son action culturelle et l'ensemble de son ouvre ; l'Académie française lui décerne le prix Amic. Son ouvre est publiée aux éditions P. O. L et aux éditions Fayard où il publie régulièrement son journal. © Photo : Luc Charcellay

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire