Votre compte

Dernier été


Ce livre est certes un roman avec une histoire, des personnages, mais c’est aussi un conte philosophique qui dénonce avec humour et férocité l’évolution de notre société. L’action se déroule dans une dizaine d’années, par un été de canicule, et commence à Marseille, au Cercle des Nageurs, avec la rencontre entre Diane, la narratrice, et Antoine Bradsock, le héros d’un « Très Grand amour », un écrivain octogénaire, atteint d’un cancer très grave, qui rêve de finir en « beauté ».Au fil de cet amour qui va durer trente-trois jours, le lecteur découvre un monde martyrisé par un soleil pesant, l’action de sectes de toutes sortes, des réglementations qui limitent toujours plus la liberté d’expression, pendant que, dans les rues, les esprits s’échauffent et les manifestations se multiplient. S’il y a une morale dans ce livre, c’est celle de la citation de Boileau qui se trouve en exergue : « Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir avant d’avoir ri ».

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Version papier

18,00 €

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Dernier été”

Fiche technique

Résumé

Ce livre est certes un roman avec une histoire, des personnages, mais c’est aussi un conte philosophique qui dénonce avec humour et férocité l’évolution de notre société. L’action se déroule dans une dizaine d’années, par un été de canicule, et commence à Marseille, au Cercle des Nageurs, avec la rencontre entre Diane, la narratrice, et Antoine Bradsock, le héros d’un « Très Grand amour », un écrivain octogénaire, atteint d’un cancer très grave, qui rêve de finir en « beauté ».Au fil de cet amour qui va durer trente-trois jours, le lecteur découvre un monde martyrisé par un soleil pesant, l’action de sectes de toutes sortes, des réglementations qui limitent toujours plus la liberté d’expression, pendant que, dans les rues, les esprits s’échauffent et les manifestations se multiplient. S’il y a une morale dans ce livre, c’est celle de la citation de Boileau qui se trouve en exergue : « Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir avant d’avoir ri ».

Biographie de Franz-Olivier Giesbert

Franz-Olivier Giesbert est né en 1949, à Wilmington, dans le Delaware, aux Etats-Unis, d’un père américain et d’une mère française. Il arrive en France à l’âge de trois ans. Après avoir collaboré à la page littéraire de Paris-Normandie, il entre au Nouvel Observateur en 1971. Successivement journaliste politique, grand reporter, correspondant à Washington, chef du service politique, il devient directeur de la rédaction de l’hebdomadaire à partir de 1985. En 1988, il est nommé directeur de la rédaction du Figaro. Depuis 2000, il est directeur du Point. Il a publié plusieurs romans dont L’Affreux (Grand Prix du roman de l’Académie française 1992), La souille (prix Interallié 1995), Le sieur Dieu, L’immortel, Le huitième prophète, Le Lessiveur, Un très grand amour, La cuisinière d’Himmler et des biographies: François Mitterrand ou La tentation de l’Histoire (prix Aujourd’hui 1977), Jacques Chirac (1987), Le Président (1990), François Mitterrand, une vie (1996) et La tragédie du Président (2006).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire